CSI 3* Mâcon : Tout schuss pour Pius Schwizer
dimanche 15 septembre 2019

Pius Schwizer et Cortney Cox CSI 3* Macon 2019
Pius Schwizer et Cortney Cox CSI 3* Macon 2019 © Jean Louis Perrier

Beau programme dominical à Mâcon Chaintré avec l’enchainement des Grands Prix du CSI 1*, de l’Amateur Gold Tour et du CSI 3* disputé devant un public très nombreux sous le soleil radieux. Pius Schwizer s’impose devant un quinté français emmené par Timothée Anciaume.

Le Jumping International de Mâcon peut se targuer d’avoir reçu, outre les cavaliers, un beau plateau de représentants de la FFE avec la présence de la DTN Sophie Dubourg, et du staff CSO Edouard Coupérie, Henk Nooren et Thierry Pomel qui n’a pas manqué de profiter de ses attaches familiales dans la région pour venir voir le Grand Prix de dimanche. Les cavaliers français avaient donc une bonne raison de plus de se distinguer !

Beaucoup ont profité du CSI 1* pour engager des 7 ans, après avoir couru la Grande Semaine de Fontainebleau ou pas. C’est un tiercé gagnant pour cette génération dans le Grand Prix avec la victoire de Romain Dreyfus associé à Calife du Nevez qu’il ne monte que depuis quelques semaines. La deuxième place est pour Cyril Bouvard et Catz de Sulpice qui avait pris le 2e rang lors de la première étape du championnat des 7 ans à Fontainebleau. Jérôme Hurel complète le podium avec Carantec Ar Tropic qu’il n’avait pas emmené à la Grande Semaine. C’était ensuite aux amateurs de jouer pour le Grand Prix étape de l'Amateur Gold Tour Esthederm. Au terme d’un barrage à huit, Nicolas Luuduc s’impose avec Knock out de la Ramée.

Duel franco-suisse

Pour clôturer le week-end, le public a assisté au Grand Prix du label 3* soutenu par la mairie de Mâcon. Cédric Longis dont les parcours ont été salué par tous les cavaliers, proposait un tracé fluide avec des difficultés bien réparties sans pour autant mettre les chevaux à l’effort. L’oxer en 5 en allant vers le fond du terrain, et la ligne finale avec un double oxer- vertical  à une foulée suivi à sept foulées d’un oxer sur bidet ont occasionné pas mal de faute. Nicolas Delmotte, notamment, a été privé du barrage pour une faute d’Urvoso du Roch à l’entrée de cette combinaison.

Six couples étaient de la partie pour l’ultime tour, Pius Schwizer contre cinq français ! Après une belle entrée en matière avec Hugo Breul/Utahmano Alu, imité par Geoffroy Lecomte Lievaux/Themis des Sarthes et Julien Gonin/Valou du Lys, Pius Schwizer n’a pas fait dans le détail avec Cortney Cox : lignes serrées au plus juste, à peine une reprise pour assurer l’entrée du double, et une belle galopade finale ! Si Félicie Bertrand a vite renoncé à la victoire pour une barre d’Ilena de Mariposa, Timothée Anciaume était bien parti dans ses traces avec Isabeau, montée en totale confiance. La victoire leur échappe pour moins de trois dixièmes de seconde mais le Normand ne tari pas d’éloge sur sa grise, propriété du Haras de Meautry "Je l’avais monté il y a trois ans, puis c’est Luciana Diniz qui l’a eu et je l’ai retrouvé fin 2018. Elle vient de gagner deux épreuves à Dinard. Elle est géniale, elle peut tout faire : des vitesses comme des Grands Prix, et elle va faire beaucoup mieux que du 3* !". On y croit ! 

L’épreuve a malheureusement été marquée par l’accident de Romain Duguet et Cirby qui ont chuté à la réception de la rivière. Cavalier et cheval se sont relevés immédiatement sans mal mais l’enrênement et l’embouchure se sont pris dans les jambes du cheval et l'ont affolé. Au terme d’une grande galopade sur le terrain, Cirby a tenté de rejoindre les boxes en sautant la barrière de protection. Malgré les soins immédiats qui lui ont été procurés après cette autre chute, ses blessures étaient trop graves et son entourage a du abréger ses souffrances.

Tous les résultats : ICI.