CSI 4* Bourg-en-Bresse : Montée en puissance pour Julien Anquetin
vendredi 24 mai 2019

Julien Anquetin et Gravity of Greenhill à Bourg-en-Bresse 2019
Julien Anquetin et Gravity of Greenhill à Bourg-en-Bresse © Jean Louis Perrier

Le deuxième jour du jumping offrait une seconde chance de qualification pour les Grands Prix de dimanche. De quoi corser les difficultés pour les épreuves avec barrage qui attendaient les cavaliers du CSI 2* et du 4*. Les favoris s’affirment pour le rendez-vous major.

Côté CSI 2*,  douze couples sont sortis sans pénalité du tour initial. Le barrage a vu un nouvel affrontement des deux couples en tête de la première épreuve qualificative (lire ici). Mais cette fois, Timothée Anciaume a pris l’avantage avec la bondissante Australia sur Brice Brassart toujours associé à Uddy du Vernay. La troisième place est pour le junior de Saône et Loire : Antoine Ermann, très performant depuis le début de la saison avec Azur du Vinnebus.

Le parcours qui attendait les 72 partants du 4* n’avait rien d’une simple formalité. Dès le 3 un vertical de palanques grises appelait à la vigilance, tout comme l’oxer Jumpfax devant les loges des partenaires avant d’attaquer une ligne enchainant oxer puis deux verticaux. Le vertical étroit en 9 après le double d’oxer a aussi suscité beaucoup de fautes, tout comme la ligne finale avec le triple vertical-oxer-vertical suivi d’un bel oxer coloré.

Au final quinze couples ont gagné leur ticket pour le barrage. D’entrée de jeu, Max Thirouin ouvrait l’ultime round avec un sans faute rapide d’Utopie de Villelongue. De quoi mettre un peu de pression sur les autres prétendants, et il a fallu attendre l’arrivée du vainqueur de la veille, Roger-Yves Bost cette fois associé à Vino d’Espinet pour que le leader change. Le cavalier de Barbizon ne sera pas resté longtemps en tête car Alexis  Deroubaix avec un Timon d’Aure en pleine forme abaissait le chrono. Décidément la journée était sous le signe de la revanche des dauphins du jeudi, car Julien Anquetin, 2e de la première qualificative, a eu le dernier mot abaissant le chrono de près de deux secondes avec Gravity of Greenhill ! Quant on lui fait remarquer que son bai n’a pas le look d’un premier prix de modèle et allures, le normand sourit : "C’est un fils de Nabab de Rêve, il n’a pas un physique de sauteur mais il a une vraie envie de sauter, et il donne tout en piste ! C’est un cheval qui demande peu de travail à la maison. Je l’ai depuis la fin de l’année, il avait déjà fait des 4* avec Guillaume Batillat. Je l’ai acheté avec un groupe d’investisseurs non pas pour le vendre mais pour servir de locomotive de l’écurie. Je vais ensuite faire les CSI 5* de Cannes et Treffen en Autriche. "

Julien Anquetin compte déjà une 2e place lors du GP du CSI 4* d’Hagen, pourquoi pas la victoire dans celui de Bourg en Bresse dimanche? Il faudra tout de même compter sur d’autres cavaliers bien déterminés ! 

Tous les résultats : ICI.