CSI 5*W Göteborg : Geir Gulliksen et Bryan Balsiger s'offrent leurs billets pour Vegas
dimanche 23 février 2020

Geir Gulliksen et VDL Groep Quatro Göteborg 2020
Geir Gulliksen et VDL Groep Quatro Göteborg 2020 © FEI /Satu Pirinen

Clap de fin pour le circuit Coupe du Monde avec l'étape de Göteborg qui a vu la victoire inédite de Geir Gulliksen ! Le Norvégien, tout comme le Suisse Bryan Balsiger, ont ainsi pu obtenir in-extremis leur ticket pour la finale de Las Vegas.

Il n'y avait que trente-deux couples étaient au départ de la dernière étape du circuit Coupe du Monde à Göteborg. Bon nombre de concurrents - six pour être exact- ont jeté l'éponge avant la fin. Ils n'ont finalement été que cinq à se retrouver au barrage et c'est Geir Gulliksen qui a eu le dernier mot. Rien et pas même une chute à la remise des prix, n'a pu entacher la joie du Norvégien qui remportait la première Coupe du Monde de sa carrière à 60 ans. "Je viens à ce concours depuis 27 ou 28 ans et j'ai toujours espéré vivre un jour comme celui-ci." Geir louait également la générosité de sa monture VDL Groep Quatro : "Je l'ai acheté à Maikel van der Vleuten et je pense que personne n'imaginait qu'il sauterait comme cela un jour. Il n'a pas tous les moyens du monde mais il est très athlétique et il se croit aussi bon que les autres ! Il n'y avait aucun endroit où je l'imaginais en difficulté sur le parcours aujourd'hui. Il est un peu comme un poney, il ne s'arrête jamais et il m'étonne de jour en jour !" Avec 20 points supplémentaires, Geir totalise 50 points, de quoi se rendre à Las Vegas pour la finale ! 

Son dauphin Bryan Balsiger, était également venu à Göteborg pour grappiller quelques points supplémentaires. Après avoir remporté brillamment l'étape d'ouverture à Oslo sur son Clouzot de Lassus, le jeune suisse a peiné à marquer les points nécessaires. Cette fois-ci, il sellait Twentytwo des Biches, l'ancienne complice de Romain Duguet avec lequel laquelle il semble particulièrement bien s'entendre. Avec le deuxième et dernier double sans-faute, Bryan a grappillé dix-sept points supplémentaires. A vingt-deux ans seulement, il aura donc le privilège de se trouver parmi les dix-huit cavaliers européens (plus Steve Guerdat qui remettra son titre en jeu) qui traverseront l'Atlantique en avril. 

Kévin Staut se classe quant à lui troisième de ce Grand Prix en détenant le chronomètre le plus rapide mais pénalisé d'une bonne faute avec For Joy van'T Zorgvliet*HDC. Auteur d'une  saison indoor non pas brillante mais régulière, il figure, comme à son habitude parmi les mieux classés du circuit avant la finale. Kévin comme Julien Anquetin, le seul autre tricolore présent, ne courait donc pas après les points. Il faut dire que ce dernier courait seulement sa deuxième étape Coupe du Monde. Pénalisé de quatre points avec Gravity Of Greenhill, le cavalier termine septième et peut se satisfaire d'une belle prestation !

Les résultats : ICI

Le classement du circuit : ICI.