CSI*** Hardelot : des toutes premières fois
vendredi 13 avril 2012

hardelot Julien Mesnil et Perle du marais
Julien Mesnil et Perle du marais © Sylvia Flahaut

Dans le Grand Prix de ce vendredi, ce sont finalement les Pays-Bas, représenté par Willem Greve, qui ont reçu les honneurs hardelotois tandis que Julien Mesnil est le meilleur français et que Julien Epaillard, Nicolas Delmotte, Michel Robert et Patrice delaveau ont étrenné leurs nouvelles montures - A voir en vidéo !

Le soleil a décidé de s’attarder un peu dans le ciel du Pas-de-Calais, et c’est encore dans les meilleures conditions climatiques possibles que s’est déroulée la deuxième journée de compétition hardelotoise. A l’occasion de la seconde phase de qualification pour le Grand Prix de dimanche,les chefs de piste, Jean-François Morand et Jean-Philippe Desmaret, ont décidé de corser un peu les difficultés et de jouer avec les différentes possibilités offertes par la grande piste en herbe. Cette fois-ci, les sportifs n’ont plus eu affaire à une épreuve de préparation, mais sont bel et bien entrés dans le vif du sujet. Les chefs de piste ont réalisé un parcours à construire avec minutie, fait de lignes droites et brisées, d’ oxers carrés et d’enchainements à maîtriser.

L’eau et le chrono :difficultés majeures

Encore une fois, dans l’épreuve phare de la journée, les deux dessinateurs ont opté pour la rivière, mais pas que. Deux bidets ont également été inclus dans le parcours, faisant la part belle à l’eau. Une réelle difficulté pour certains cavaliers, dont les montures n’ont pas vraiment apprécié ce trop plein de bleu. Reynald Angot/ Opera des Loges ou encore le Belge Rik Hemeryck en compagnie de Papillon Z, ont fait les frais de l’imposante rivière. Quant aux combinaisons, le triple a privé Pénélope Leprévost/Mylord et Roger-Yves Bost/Vivaldo du barrage. Enfin, si l’eau était un premier danger, le chronomètre venait ensuite. Simon Delestre/Qlassic Bois Margot ou Igor Kawiak/Neuf de Cœur Tardonne, un point de pénalité chacun, se sont laissés piéger par le temps.

Mais, sans doute est-ce le fruit d’une bonne préparation, 17couples sont parvenus à faire fi des difficultés et à se qualifier pour lebarrage. Parmi eux, les Tricolores Edouard Couperie/ Nectar des Roches, Alexis Gauthier/ Oliday d’Ira ou encore Zz Top Vh Schaarbroek/ Kevin Staut. Le premier à s’élancer en seconde phase, le Hollandais Jur Vrieling, reste longtemps entête. Mais c’est finalement pour être rattrapé par son homologue, Willem Greve,associé à Sonate, fille de Stakkato. Le premier Tricolore pointe à la quatrième place du classement : il s’agit de Julien Mesnil et de sa pétillante Perle du Marais. A la troisième place, s’immisce le Britannique William Funnel/ Billy Angelo.

Toutes premières fois

Quatre cavaliers tricolores sont venus à Hardelot pour concourir avec de nouvelles montures. S’ils ont choisi de prendre le départ dans des épreuves différentes, tous peuvent tirer un bilan relativement satisfaisant de leur passage en piste. Dans la troisième épreuve de la journée(140 barème A au chrono), Julien Epaillard commet une faute et dépasse de quelques secondes le temps autorisé avec Cristallo A. Il sort de piste avec un total de six points de pénalité. Dans la même épreuve, Michel Robert signe un très beau sans faute avec Zeta de Hus, sans trop pousser la mécanique. Dans le petit Grand Prix, Nicolas Delmotte / Sisley de la Tour Vidal et Patrice Delaveau / Quenndal de Lojou signent tous deux un parcours sans faute. Respectivement 4 et8 points au barrage, ils terminent à la 11e et 12eplace.  Demain, la plupart des chevaux qualifiés pour le Grand Prix prendront un peu de repos, et laisseront place aux engagés de l’épreuve des six barres.

résultats ici