CSI** Villers-Vicomte: Thomas Lambert et Tycoon d'Argences s’offrent le grand prix
lundi 13 avril 2015

Villers 2015-Thomas Lambert et Tycoon d'Agences récompensés par toute sa famille
ThomasLambert et Tycoon d'Agences récompensés par toute sa famille © Elisabeth Gillon

En trois éditions l’international de Villers-Vicomte s’installe gentiment dans le circuit. Avec plus de 600 chevaux, venus de 8 nations et le retour des Anglais et Belges qui avaient testé la maison l’an dernier, l’écurie d’Hervé Lambert affiche ses atouts : bien organisée, accessible facilement à la sortie de l’autoroute, dotée de 4 carrières avec de bons sols, elle allie un centre équestre et une écurie de compétition tenue par ses fils Thomas et Mathieu.

La maison s’est édifiée patiemment sur vingt ans. Sans oublier le nec plus ultra de l’accueil, la qualité de la restauration, professionnelle, les repas sont cuisinés sur place, tout est frais : un bonheur rare sur un terrain !

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, ce dimanche Thomas a remporté son premier grand prix**, sous le soleil. Surprise ? Non elle confirme une montée en puissance régulière depuis plusieurs années. L’an dernier Thomas et Mathieu ont brillé dans les épreuves jeunes chevaux. Tycoon d’Argences est 3e des 7 ans, Thomas l’a classé à Saint-Lô et à Auvers ...

A Villers-Vicomte, sur un parcours très rigoureux et très fautif dessiné par Jean-Philippe Desmarets qui n’a laissé passer que 10 sans faute dont 3 ont pris du temps (sur 60 partants), Thomas s’est élancé pour le barrage le dernier. Dans un silence respectueux. Il avait devant lui ses bon amis Romain Potin sur Tzigano Massuere ( x Cigalo Massuere) , Jérémy Leroy avec Ramona Robinz, puis Jonathan Chabrol avec Casa Princessa, sans compter Caroline Nicolas montant Mozart de Beny. Belle démonstration, Thomas a trouvé une trajectoire millimétrée, au cordeau, avançant au plus court, battant ainsi Romain de 3’’. Fabuleux. Ils se retrouveront sur le circuit du Grand national, car ils concourent ensemble sous le label Hervé Godignon.

Le propriétaire Philippe Lecardonel ne tarit pas d’éloges sur l’écurie à qui il a confié cinq chevaux en valorisation ; « je suis patient, Thomas et Mathieu respectueux, ils ne brûlent pas les étapes. »

Belle récompense pour la famille Lambert qui se donne à fond. « C’est cela un concours : on bosse comme des dingues et tout-à-coup un bonheur jaillit, inoubliable ! » jubile Hervé en fin de journée.

.