CSI-W de Londres : Michael Whitaker à domicile
dimanche 19 décembre 2010

londres 2010-whitaker-gig amai
Michael Whitaker et Gig Amai © Kit Houghton/FEI.

Après son frère aîné John, qui avait ouvert la voie empruntée par l’Irlandais Billy Twomey et Kevin Staut, respectivement deuxième et troisième de ce septième Grand Prix de qualification à la finale de la Coupe du Monde Rolex de Leipzig (27 avril, 1er mai), Michael Whitaker a répondu aux injonctions et autres encouragements de son public.

Robert Smith, Guy Williams, Ellen Whitaker s’y étaient employés en vain. Frustrant aussi de voir John et son Casino 43, irlandais âgé de quinze ans battu de quelques dixièmes par le Frenchie et l’Irlandais ! Alors Michael qui a connu le meilleur, comme cette victoire dans le GP Coupe du Monde de Vérone en 2009 avec son hongre belge (BWP) de dix ans GIG Amai, et le pire, récemment à Lexington, laissa parler son instinct. Le parcours du barrage dessiné par Guilherme Jorge était tortueux en diable surtout du côté de l’accès au paddock, le sol instable, mais le mental au zénith ! Au final deux centièmes de mieux (35’72) que le vainqueur du récent Grand Prix de Bruxelles et la bonne  fille de Tinka’s boy, Sérénade, qui tenait en 35’74, la corde devant Kevin Staut et Le Prestige St Lois de Hus (36’26). Histoire de mettre la performance en perspective, Michael Whitaker (46 ans) signe cette victoire dix sept ans après celle remportée avec Everest Two Steps (1993), rejoignant ainsi son frère John (55 ans) au palmarès : doublé en 98 (Grannusch) et 99 ( Welham) !

Kevin cavalcade en tête,tant et mieux !
 Pour le Numéro un mondial cette troisième place, une semaine après sa victoire à Genève (Silvana de Hus) le propulse loin devant au classement qualificatif pour la finale de Leipzig. Elle confirme pour le moins qu’il domine son sujet et ce comme il ne cesse de le répéter à chaque déclaration « parce que j’ai la chance de disposer d’une écurie de quatre chevaux de Grand Prix et avec le Haras de Hus d’un partenaire qui me fait totalement confiance ». Avec 78 pts au classement général il est suivi de loin par Rolf Goran Bengtsson (57 pts) et Meredith Michaels-Beerbaum (50 pts).
Malchanceux le Suédois qu’on voyait bien dans le rôle du vainqueur au terme de la manche initiale qui laissa passer seize couples sans faute, ce qui attesterait à l’unanimité, selon les cavaliers interrogés en conférence de presse « de l’amélioration constante du niveau de la concurrence ». Certainement le plus rapide (34’42), avec le tracé le mieux dessiné, le cheval en l’occurrence Ninja la Silla, le plus « en place », il ne trouva pas la bonne battue à l’abord du dernier oxer.
Ah le dernier ! Dans la manche initiale c’est en effet l’ultime vertical, sortie du triple final (oxer, vertical, vertical) qui  ruina les espoirs des trois autres Français engagés dans le Grand Prix. Pas un pour racheter l’autre. Cela commença par Julien Epaillard et Mister Davier. Pénélope Leprévost et Myss Valette l’imitèrent dans la foulée après un parcours pourtant très prometteur. Simon Delestre et le bouillant Napoli du Ry (Baloubet du Rouet), au potentiel évident, enrageaient probablement également, à deux doigts du barrage ! 
Une occasion manquée d’engranger des points de qualification donc, pour les coéquipiers de Kevin Staut qui, à quelques jours du dernier rendez-vous de l’année à Mechelen, laissent leur leader, cavalcader seul en tête du classement provisoire des dix huit qualifiés pour la finale. 
 

Commentaires


 | 23/12/2010 11:21
Errare humanum est ! Vous avez raison, Michael Whitaker a bien 50 ans. Concernant votre deuxième remarque, quand l’auteur de l’article évoquait le pire pour Michael Whitaker, il pensait à sa contre performance dans l’épreuve de chasse qui ne lui a pas permis ensuite d’obtenir un résultat final à la hauteur de son talent.

BEATRICE M | 20/12/2010 14:39
Cher Monsieur Libbrecht,
Voulez-vous svp revoir votre copie, Michael Whitaler à cinquante ans.
Quand vous dites que Michael et Amai ont connu le pire à Lexington, il me semble que c'est une erreur, en effet, le couple a effectué un magnifique parcours en deuxième manche de la Coupe (1 point). Ce résultat à permis à la GB de remonter à la 9ème place devant les USA.