CSI de Strazeele : après l’hiver, la compétition reprend
jeudi 18 février 2010

strazeele-frere
Sylvain Frère © Sylvia Flahaut

Ce week-end, le haras des Rooses de Strazeele (59) organise l’une de ses deux manifestations internationales annuelles. Au programme, un CSI 2* ainsi qu’un CSI*, où les cavaliers amateurs sont les bienvenus.

Durant les trois jours de compétition, 13 nations seront représentées, et la famille Vanhersecke s’apprête à recevoir 290 chevaux. Après un concours national le week-end dernier dont certains ont profité pour faire découvrir la piste à leur monture, le mois de février est incontestablement le mois de la reprise dans la région, en grande partie grâce au dynamisme de la famille Vanhersecke. La pluie peut venir jouer les trouble-fête, un chapiteau est tendu au-dessus du paddock. Quant au grand manège, des travaux ont été entrepris en novembre dernier pour mettre à niveau les différentes hauteurs de toit. Autant dire que les cavaliers sont reçus dans les meilleures conditions possibles.

Pour Hervé Vanhersecke, le fait d’organiser un CSI* simultanément au 2* est primordial : " les professionnels qui viennent concourir dans le 2* emmènent ainsi leurs élèves, et sont en mesure de les suivre durant les trois jours de compétitions". Au programme, chaque jour, deux épreuves dans le cadre du 2*, et deux dans le 1*. Certains cavaliers, tels le Britannique Graham Lovegrove, connu dans la région pour avoir remporté le Grand Prix du CSI3* de Maubeuge (59) en 2008, passe par Strazeele avant de descendre quelque temps au Portugal. "Notre CSI se tient tôt dans la saison, après une période léthargique, les cavaliers du Nord et d’ailleurs sont plutôt contents de venir ", estime Hervé Vanhersecke. Parmi les Tricolores présents à Strazeele, Pauline Guignery, Clémence Laborde ou encore Gilbert Doerr. Les cavaliers nordistes sont également nombreux. De la partie, Guillaume Foutrier, Alexandre Sueur ou Franck Vancrayelynghe, entre autres. La somme des dotations des deux CSI s’élève à 50 000 euros, dont 20 000 pour le GP du CSI2*. L’année dernière, c’est le Nordiste Sylvain Frère et son habile Dashville de Sèves, âgé alors de 18 ans, qui avaient remporté l’épreuve, devant le jeune Normand Aymeric Azzolino. Qu’en sera-t-il cette année ? Si le nom du vainqueur est loin d’être évident à deviner, le week-end s’annonce d’ores et déjà sportif et passionnant.