CSI2* : Henri Kovacs s’impose, Strazeele finit en beauté
lundi 28 novembre 2011

Strazeele11-Neco Pessoa récompense Henri Kovacs
Neco Pessoa récompense Henri Kovacs © Sylvia Flahaut

Du haut de ses 21 ans, le cavalier hongrois n’a pas sourcillé au barrage : il s‘est payé le luxe de coiffer au poteau Abdullah Al Sharbatly, Albert Zoer ou encore le champion du monde en titre Philippe Lejeune. Et c’est peu dire que le CSI2* de Strazeele, nouveau rendez-vous au programme de la saison, a accueilli du beau monde… Retrouvez l'interview de Timothée Anciaume, 6e.

« Je n’ai jamais eu à annoncer un tel plateau de cavaliers ! », nous confiait Véro Lecocq, speakrine ravie, lors de la remise des prix du point d’orgue du week-end. Et c’est peu dire d’affirmer que l’association hippique strazeeloise n’a pas eu à rougir des engagés de son nouveau rendez-vous de novembre. Le CSI2* a en effet attiré un plateau digne des plus jolis 3*. Du côté des Tricolores, Timothée Anciaume, Olivier Dessuter  ou encore Guillaume Foutrier avaient choisi le Nord, comme bon nombre de cavaliers belges. Philipp eLejeune, Gregory Wathelet et Patrick Mc Entee, entre autres, avaient également choisi d’affluer vers Strazeele. Dans le Grand Prix, dimanche, 70 cavaliers se sont affrontés et ont offert un spectacle haletant aux spectateurs. Jean-François Morand avait prévu le coup : face à un tel plateau, et à 70 partants, le chef de piste a mis en place un parcours sélectif, sans véritable piège. Les sportifs ont eu à composer avec de multiples lignes, un triple en fin de tour et une fragile palanque, avant dernier obstacle, qui a souvent tremblé.

Belle première pour Philippe Lejeune et Once de Kreisker

Et Jean-François Morand avait fait le bon calcul, en utilisant au mieux le long et plutôt étroit manège du haras des Rooses. Sur les 70 couples au départ, seuls 10 sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Premier à s’élancer au barrage, le représentant de l’Arabie Saoudite, Abdullah Al Sharbatly, semble imbattable, en bouclant son parcours sans faute, sous la barre des 36 secondes. Plusieurs couples s’y essaient… En vain.Olivier Dessuter et Timothée Anciaume sortent de piste sur des parcours vierges de toute pénalité, mais avec quelques secondes de trop. Pour sa première sortie sous la selle de Philippe Lejeune, Once de Kreisker (Papillon Rouge), remplit son contrat et réitère la performance du premier tour. Il est 4e au classement provisoire en sortie de piste. Finalement, le jeune et élégant Henri Kovacs, 21 ans, met tout le monde d’accord. En selle sur son bon Carolus Z (Canabis Z), le cavalier à la veste marron améliore le temps de référence de 3 centièmes de secondes, et sort de piste sous les applaudissements. Il devance Abdullah Al Sharbatly, deuxième, et l’Argentin Fidel Segovia, en selle sur Wrangler II. Albert Zoer et son Wollie Bollie sont quatrièmes.  

« Les cavaliers se passent le mot »

« C’est très gratifiant, a admis Bernard Vandecasteele, vice-président de l’association hippique strazeeloise. Année après année, nous avançons lentement, mais sûrement. En 2006, nous organisions notre premier CSI. Que de chemin parcouru depuis ! L’année dernière, trois CSI étaient au programme. Nous avons une telle demande, que nous avons décidé d’en mettre un quatrième en place cette année. Les cavaliers se passent le mot, et nous faisons de nouveaux adeptes lors de chaque édition ». Et Strazeele ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : l’année prochaine, en plus des quatre rendez-vous internationaux, une étape du Grand National est au programme de la saison. Et la nouvelle carrière de 7500 mètres carrés sera inaugurée lors du premier concours international  de l’année,en mars prochain. L’association hippique strazeeloise et le haras des Rooses n’ont,semble-t-il, pas fini de faire parler d’eux.