CSI3* Dinard : Andres Vereecke s'offre le premier derby de sa carrière
samedi 17 juillet 2021

Premier derby et première victoire pour le Belge Andres Vereecke, ici avec Die Gute Fiola
Premier derby et première victoire pour le Belge Andres Vereecke, ici avec Die Gute Fiola © Eric Knoll

C'est sous un soleil estival et une foule digne de l'époque avant Covid que les treize concurrents engagés ont pris le départ du traditionnel derby du Jumping de Dinard, cette année aux couleurs de la Laiterie de Montaigu. Seul à boucler un parcours sans la moindre pénalité avec Die Gute Folia, c'est donc en toute logique que le Belge Andres Vereecke est reparti ce soir avec l'imposant trophée sous son bras.

« Mon cheval a sauté de manière fantastique, c’était mon premier derby donc je suis évidemment très content du résultat, confiait Andres Vereecke, 24 ans. J’ai eu de la chance sur la palanque en entrée de double après la descente de la butte (qui a beaucoup tremblé mais est finalement restée sur les taquets, ndlr), mais je pense qu'il faut de toute façon un peu de chance dans ces épreuves-là. » Si lui attribue sa victoire a une part de chance, il faut reconnaître que le jeune belge n'a pas manqué de talent. D'une part parce qu'il est le seul des treize partants à avoir fait résonner l'hymne du sans-faute à l'issue de son parcours aux rênes de Die Gute Folia, une fille de l'incontournable Diamant de Semilly, mais aussi parce qu'il signe le chronomètre le plus rapide de toute l'épreuve. Preuve que même si cette fameuse palanque était tombée, il aurait quand même remporté le mythique derby du Jumping de Dinard. En conférence de presse, il a également tenu à dire un mot sur l'ensemble du concours, et les compliments de manquent pas : « L'ambiance est géniale, les spectateurs sont incroyables, il n'y a rien dont je pourrais me plaindre ou qui aurait pu mieux se passer. »
Il devance l'Irlandais Dermott Lennon, pénalisé de seulement quatre points, qui venait lui aussi pour la première fois à Dinard, et pour cause ! « D'habitude, le Jumping de Dinard tombe en même temps que le concours de Dublin », explique-t-il. Il ne regrette pourtant absolument pas d'avoir traversé la Manche pour se rendre en Bretagne. « Le concours est superbe, la piste est incroyable et le public très chaleureux. » Il montait dans cette épreuve Gelvins Touch, un Irish Sport Horse de quinze ans, qui n'en était pas à son coup d'essai sur ce type d'épreuves. « Ce n'était pas le premier derby de mon cheval. Il a de l’expérience là-dedans, il a déjà gagné un derby et il fait ça facilement. Là, il m’a fait une surprise en essayant de sortir du double, mais je suis très content de lui. »

Thomas Rousseau hisse la France sur le podium

Avec cinq représentants, la France pouvait espérer figurer en bonne place. C'est chose fait grâce au très bon parcours à quatre points de Thomas Rousseau et Ascot des Ifs, un Selle Français de onze ans. « Je ne l’ai pas du tout préparé pour ça, c’est seulement son septième parcours de l’année. Avec lui, j’ai joué la carte de la confiance et j’ai seulement participé à l’acclimatation au gué hier soir, faisait remarquer Thomas. Ascot est très courageux, comme tous les produits de Quick Star. Je savais qu’il manquait un peu de condition physique pour finir parfaitement bien donc je ne suis pas parti très vite. Après la butte, j’ai senti qu’il avait besoin de souffler et je l'ai senti vraiment fatigué sur l’oxer dans la côte. Mais il n'a rien lâché et à continuer à me donner le meilleur de lui-même. » Je tiens à féliciter Andres Vereecke et son cheval qui ont fait une superbe victoire avec un beau sans-faute, ce qui n’est jamais évident dans un derby. 

Les résultats en détails sont à retrouver en cliquant ici.