CSI3* Le Touquet : Guy Williams prend le relais de Laura Renwick
samedi 11 mai 2013

le touquet 13
le touquet 13 © Sylvia Flahaut

Le site du Touquet semble bel et bien tombé aux mains des Britanniques : après les quatre victoires de Laura Renwick, vendredi, c’est son homologue Guy Williams qui a signé deux belles performances samedi, en s’imposant dans le petit Grand Prix et dans le derby…

Malgré un mois de mai déjà bien avancé, le beau temps n’était pas franchement au rendez-vous ce samedi, pour la troisième journée de compétition sur la Côte d’Opale. Au programme du jour, la seconde épreuve qualificative pour le Grand Prix de dimanche, ainsi que le derby.

Un peu plus de 70 couples étaient engagés dans le petit Grand Prix, qui se courrait au barème A au chronomètre. Mais, avant d’aller vite, les cavaliers devaient d’abord songer à réaliser un parcours sans faute. Une performance difficile à accomplir : seuls huit couples y sont parvenus, dont cinq représentants tricolores. Mais, malgré toute leur bonne volonté, aucun couple français n’a réussi à déloger le Britannique Guy Williams de la tête du classement. En selle sur son bon Titus, le cavalier a joué le jeu, pris des risques et s’impose d’une demi seconde devant la marraine du concours, Eugénie Angot, en selle sur Davendy S. Benjamin Devulder/ Quebec Tame, Camille Delaveau/ Lothian des Hayettes, Régis Bouguennec/Raven d’Etain et Gregory Cottard/Pepyt’ des Elfs terminent respectivement 4e, 6e, 7e et 8e. Les Français n’ont certes pas démérité…

Un derby en trois phases

Pour le derby, Jean-Philippe Desmaret, chef de piste, avait choisi de dessiner un parcours comportant trois phases. Dans un premier temps, avant de s’aventurer hors de la piste en herbe, les couples engagés ont eu droit à un tour de chauffe : aéré, le début du tour ne présentait pas de difficulté majeure. En revanche, par la suite, certaines montures se sont montrées particulièrement surprises de s’aventurer hors de la piste en herbe pour arriver sur l’hippodrome. Dans un deuxième temps, les cavaliers ont eu à franchir plusieurs obstacles fixes, dont des contre-hauts, un double et d’autres difficultés du même acabit, tout en continuant de galoper. Enfin, les cavaliers avaient à revenir sur la piste en herbe, finir le parcours. C’était là, sans doute, la phase la plus délicate de l’épreuve : outre le gué, vers lequel les sportifs pouvaient se permettre de faire galoper leurs chevaux, il fallait rééquilibrer, composer, tout en gardant de l’impulsion. Certains chevaux, comme celui du Britannique Louis Simmons, commençaient à montrer des signes de fatigue. Beaucoup de fautes ont été commises dans ce dernier temps. Gilbert Doerr, 4 points et 5e au classement définitif, pêche sur un oxer, lors de cette phase, comme Régis Bouguennec, qui fait une barre dans le triple. Maximilien Lemercier fait trois fautes, également en fin de parcours… Durant la majeure partie de l’épreuve, c’est la Belge Fabienne Lange Daigneux et son excellent fils de Heartbreaker, Bamiro, qui garde la tête. Finalement, le Britannique Guy Williams, avant dernier au programme à s’élancer, lui grille la politesse en compagnie de Belinka Vh Overlede et améliore la performance de 15 secondes…

Demain, dimanche, le premier cavalier engagé dans le Grand Prix entrera en piste à 14 heures. Parmi les chances tricolores, on compte de nombreux cavaliers tels qu’Eugénie Angot, Simon Deslestre, Marc Dilasser, Jérôme Hurel, Pénélope Leprévost, Michel Robert ou encore Olivier Guillon. Mais attention, Laura Renwick et Guy Williams, très en forme ce week-end, seront également au rendez-vous…Sylvia FLAHAUT