Ch-fr Pro Elite : le sacre de Benoit Cernin
dimanche 23 juin 2019

Podium championnat de France Pro Elite 2019
Benoit Cernin monte sur la première marche du podium du championnat de France Pro Elite © FFE

Seuls 23 des 28 candidats au titre de champion Pro Elite ont choisi de s’affronter sur la finale en deux manches qui venait clôturer cette édition 2019 des Masters Pro. Au terme d’une lutte acharnée, Benoît Cernin décroche le graal avec son étalon Uitlanders du Ter.

La première manche aura coûté cher à certains. Olivier Guillon, en tête après les deux premières étapes, encaisse trois fautes de Type Top du Monteil dans la première manche de la finale, mais signe un magnifique second tour sans faute qui lui vaut finalement la 6ème place avec un  total de 12.70 points. Nicolas Delmotte, aux commandes d’Alanine de Vains, pouvait espérer le bronze mais se voit pénalisé de deux fois 4 points lors de cette finale. Le couple pointe tout de même à une belle 4ème place au classement général du championnat. « Je suis très content de ma jument, elle est venue ici pour prendre de l’expérience, elle a sauté super, ces deux petites fautes sont dommages, mais elle était bien. Elle ira en 2ème cheval à Chantilly. » Harold Boisset et Vakhenaton, 4ème à l’issue des deux premières étapes, sont pénalisés de 9 points sur la 1ère manche, et rétrogradent d’une place pour finir 5ème

Mathieu Billot, en selle sur Quel Filou 13, 2ème en entrant en piste, bouscule une barre de l’oxer PSV photo, et malgré un sans faute en seconde manche, doit se contenter de la médaille de bronze avec 5.58 points. « J’aurais du m’écarter d’une foulée de plus pour sauter cet oxer, il fait une petite touchette de rien, sinon il a sauté tout magnifique. Je suis carrément déçu, on venait pour gagner, le cheval était prêt, pour lui le plus dur c’est la chasse, il l’avait très bien faite, plus le concours se déroulait, meilleur il était, je suis arrivé un tout petit peu près sur cet oxer, je l’ai payé cash, mais il a très bien sauté, il n’y a rien à dire. »    

Max Thirouin, associé à Utopie Villelongue, réalise l’un des deux double sans- faute de cette finale, et remonte de la 8ème à la 2ème place du championnat. Le cavalier se disait ravi de sa fille de Mylord Carthago. « Elle a fait double sans faute sur un tour très dur, nous n’étions que deux dans ce cas là, le titre de Benoît est mérité, il travaille beaucoup, il était prêt, il a gagné. Les années précédentes, j’ai été classé 4ème, puis 3ème, puis 2ème cette année.  Pour l’instant Utopie fait une saison magnifique, elle a commencé à Kronenberg 2ème d’un grand prix à 155, et derrière elle est sans faute tout le temps. La seule fois où elle fait 4 points, elle est classée quand même. C’est formidable. Pour la préparer, j’ai fait une épreuve à Deauville, sans chercher le classement, que mon cheval Jewel de Kwakenbeek a remportée. Je n’ai pas eu de chance hier, la petite faute en pince d’hier sur le deuxième du double me coûte le titre. Je l’ai achetée à 4 ans à sa naisseuse,  Annie Barbecot, à qui je souhaite plein de bonheur pour avoir fait naître une telle jument. C’est une crack. Elle a onze ans et tout l’avenir devant elle. »

Benoit Cernin, 5ème après les deux premières étapes, signe donc le double sans faute gagnant et s’adjuge le titre aux rênes de son étalon de 11 ans, Uitlanders du Ter, fils de Clinton. Le cavalier, visiblement ému, analysait son championnat. « J’ai fait une erreur le premier jour sur le 1, mais après le cheval a toujours été exemplaire. Il a toujours une petite appréhension. Aujourd’hui, même s’il y avait un peu de tension, tout s’est bien passé. Je ne lui mets jamais trop de pression, parce qu’il est assez sensible. Aujourd’hui il sentait que l’énergie n’était pas la même que d’habitude. En revanche, je sentais qu’il pouvait l’encaisser comme à Lons le Saulnier où il n’a pas fait une barre. C’est juste magique. J’ai tenté plusieurs fois ce Pro Elite, mais cela ne passait jamais comme prévu. Ça commençait mal, et pourtant à force d’en faire, et de s’entraîner tous les jours sur l’herbe, avec des dénivelés, il pourrait repartir sur un autre tour. C’est le plus important. Je le monte depuis cinq ans, il nous a été confié pour faire le cycle jeunes chevaux par la famille Ghidalia, et ensuite on a continué jusqu’à aujourd’hui. 

Coup de chapeau à Marc Dilasser/Abricot Ennemmelle, 7ème, Cyril Bouvard/Victoria d’Argent, 8ème, Mathieu Lamber/Airmes des Bailes, 9ème, et Tony Cadet/Tolède de Mescam, 10ème.

Les résultats ICI