Championnats d'Europe : la Suède encore devant, la France bien placée
mercredi 01 septembre 2021

Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux, ici à Riesenbeck lors des championnats d'Europe
Pour ce premier jour de compétition, Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux réalisent la meilleure performance tricolore © Eric Knoll

Ce mercredi a sonné le lancement de l'édition 2021 des championnats d'Europe de saut d'obstacles, qui se tiennent cette année en Allemagne, à Riesenbeck, pour l'épreuve de chasse. Sur cette manche au barème C, l'Allemand David Will a pris le meilleur sur ses concurrents avec son hongre de 13 ans C Vier et devance deux cavaliers suédois : le triple médaillé olympique Peder Fredricson, sur Catch Me Not S, et Douglas Lindelöw, avec Casquo Blue. Du côté des Français, Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux, quatrièmes, signent la meilleure performance.

Soixante-cinq couples ont pris le départ de cette toute première épreuve du championnat d'Europe de Riesenbeck, sur la piste en herbe des installations du champion allemand, Ludger Beerbaum. Le parcours, concocté par Frank Rothenberger était composé de treize obstacles comprenant seize efforts et trois combinaisons. Comme à l'accoutumée, c'est avec une chasse, qui se court au barème C, que les concurrents ont entamé leur championnat. Un format qui a bien réussi à l'Allemand David Will, qui remporte cette épreuve avec C Vier (Cardento 933), un hongre Holstein de treize ans (71,66 secondes). Comme aux Jeux olympiques il y a un mois, les Suédois ont réalisé un excellent début de championnat puisque trois de leurs couples pointent ce soir aux onze premiers rangs. Le meilleur n'est autre que le double médaillé de Tokyo, Peder Fredricson, venu en Allemagne avec Catch Me Not S (Cardento 933) et deuxième de cette chasse. Il devance son compatriote Douglas Lindelöw, troisième avec Casquo Blue (Chacco-Blue) tandis que Rolf-Göran Bengtsson s'affiche en onzième position avec Ermindo W (Singapore). Les quatrièmes membres de l'équipe, Angelica Augustsson Zanotelli et Kalinka van de Nachtegaele (Epleaser van't Heike), sont plus loin dans le classement après un parcours sans barre renversée mais pas assez rapide pour aller jouer aux premiers rangs. L'équipe suédoise ayant été la plus performante sur cette épreuve, elle aura le privilège de s'élancer en dernière lors de la première manche de l'épreuves par équipes, qui se tiendra demain à partir de 13 heures. 

Bonne entrée en matière pour les Bleus

Premiers à s’élancer pour les Bleus, Pénélope Leprévost et Excalibur dela Tour Vidal*GFE (Ugano Sitte) ont bien ouvert la voie à leurs camarades en réalisant un parcours en 79,94 secondes, et pointe au vingt-huitième rang. La cavalière a préféré assurer le sans-faute pour préparer la suite. « La chasse n'est pas mon épreuve préférée avec Excalibur car on est plutôt lents. J’ai choisi de ne pas prendre d’option et le cheval était plutôt pas mal. En général, plus il saute, mieux il est. La piste en herbe est excellente, très souple, donc je suis confiante pour la suite du championnat », explique-t-elle. Mathieu Billot et Quel Filou 13 (Quidam's Rubin) ont fauté une première fois sur l’oxer n°3 puis sur la sortie de l’ultime double placé en n°12, ajoutant huit secondes à leur chronomètre initial (cinquante-troisièmes). « Ce championnat aurait pu mieux commencer pour nous. Une épreuve de vitesse pour commencer ce n’est pas idéal pour Quel Filou. Ça devrait aller mieux pour lui ensuite. On fait une petite faute sur le n°3, pas vraiment habituelle pour le cheval, pas de chance je dirais. Ensuite, il était un peu « chaud » et dans le double la distance était vraiment courte pour lui et nous avons fait une seconde faute. On sait que le premier jour n'est pas sa spécialité, je pense que ça ira mieux demain dans l’épreuve par équipe. » 
Kévin Staut et Visconti du Telman (Toulon) ne sortent pas non plus indemnes de ce premier parcours et renversent une barre, sur la palanque qui a piégé de nombreux cavaliers. Même avec quatre secondes supplémentaires, ils sont tout de même plus rapides de quelques dixièmes que Pénélope et Excalibur et terminent cette épreuve à la vingt-troisième place. « J'ai pris l'option courte sur le n°3 mais pas pour la rivière car ma jument manque un peu d'expérience. Je me fais un peu piéger sur la palanque en suivant. Pour l'instant les scores ne pèsent pas trop. Il faut maintenant aligner les sans-faute sur les deux manches qui viennent. On a l’habitude de dire que sur cette épreuve de vitesse, il n’y a pas grand chose à gagner mais beaucoup à perdre. Aujourd’hui je pense qu’on a fait ce qu’on avait à faire et on est dans un bon état d’esprit pour la suite. »

La palme du meilleur tricolore revient ce mercredi à Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z), qui réalise un excellent parcours, sans barre renversée et rapide, qui lui permet de prendre une jolie quatrième place au classement individuel. De quoi ravir le cavalier : « C’est une bonne entrée en matière. C’est un plaisir de retrouver une grande piste en herbe, je sens Vivaldi bien à l'aise. On a suivi le programme qu'on souhaitait et tout s’est bien déroulé. Vivement demain ! ». Pour Thierry Pomel, sélectionneur national, la France est à sa place. « L'idée était de jouer placé et de ne pas prendre trop de retard. On est à moins de six points de l’équipe de Suède qui tient la tête au provisoire. On a des chevaux et des cavaliers qui sont capables de répéter les sans-faute pour demain et j'espère vendredi. Il reste deux manches par équipe et les choses peuvent bouger. Nous avons choisi de conserver le même ordre de départ qu'aujourd'hui pour l'équipe. »

Pour consulter les résultats en détails, cliquez ici.