Classic Summer Tour, 2700 engagés
lundi 20 juillet 2020

Terrain du Grand Parquet 2016
Pour cette compétition du Classic Summer Tour, le Grand Parquet a volontairement été préservé © Béatrice Fletcher

Avec plus de 50 épreuves club, poney amateur et pro sur trois jours, la première des quatre étapes du Fontainebleau Classic Summer Tour, du 17 au 19 juillet, a parfaitement répondu au désir des cavaliers de reprendre une saison 2020 tronquée par la crise sanitaire.

Le directeur de l’événement, Fabien Goujeon, le reconnaît, « le travail effectué par la communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau, présidée par Pascal Gouhoury, et par les équipes du Grand Parquet, dirigées par Agathe Jolly, a été exceptionnel au cours des derniers mois. Aujourd’hui, grâce aux récents travaux (aménagement du Petit Parquet en sable, réfection du Spring Garden, et de la carrière O’Delant l’année dernière ndla), nous sommes en mesure de sécuriser la qualité des sols tout au long du concours et d’accueillir les cavaliers dans des conditions parfaites sans utiliser le terrain d’honneur que nous avons volontairement préservé lors de cette première étape. Le Grand Parquet est le plus beau site de concours en France, voire en Europe. Nous essayons chaque année de nous réinventer. » 

Des actions en faveur de l'écologie

Ce fut le cas notamment avec la vaste terrasse installée en surplomb du Petit Parquet, nouveau centre névralgique du site. Coup de chapeau à l’organisateur, soutenu par le Grand Parquet et le SMICTOM, pour avoir affirmé sa démarche en faveur du développement durable et de lutte contre la pollution du site. Outre les gobelets consignés, les touillettes en bois, les meubles en palettes recyclées et les containers destinés au verre et au papier, les cavaliers se voyaient remettre par les bénévoles de l’association Fontainebleau Cheval des laisses pour chiens et des cendriers de poche gracieusement offerts par la société SEB. Souhaitons que cette première action fasse des émules… Du 23 au 26 juillet, le Classic Summer Tour proposera à quelques 850 engagés des CSI 1 et 2* ainsi que des épreuves réservées aux jeunes chevaux, dont certaines sur le terrain d’honneur, au repos depuis l’automne 2019. A l’heure où les rumeurs sur le site éphémère de Versailles pour accueillir les épreuves équestres en 2024 vont bon train, le Grand Parquet, grâce à ses installations pérennes de haut niveau, pourrait bien rebattre les cartes …