Concours mixte à Chevillon
mardi 11 septembre 2007

chevillon-favitski B
Ophélie de Favitski - Ph. H.Garibaldi/Garyphotos

Une étape de la Coupe de France de jumping handisport se courait les premier et deux septembre lors du national pro2 de Chevillon (89) : une particularité : les cavaliers handis étaient autorisés à concourir dans toutes les épreuves valides.

Rien n’est pour l’instant stipulé dans le règlement du saut d’obstacles valide en ce qui concerne les cavaliers handicapés. Tout dépend de la bienveillance des organisateurs de concours. Ceux qui ont encore quelques réticences à ouvrir l’accès de leurs épreuves devraient être rassurés en voyant ce qui s’est passé à Chevillon :L’instructeur bisontin Frédéric Aguillaume, amputé d’une jambe, remporte une 1m15 vitesse amateur3. José Letartre (pro2) double amputé tibial, multiplie comme à son habitude les classements dans les 125/130. Didier Tesson, amputé d’un bras, a remporté une préparatoire à un mètre. Fait inédit, la cavalière non-voyante Ophélie de Favitski se classe neuvième de cette même préparatoire 1m sur Goldeau Desroches, le bon gris de son pilote Clovis Debève. Ophélie devient la première cavalière aveugle à être officiellement classée dans une épreuve amateur 4 en France.

Même sans son cheval de tête qu’il voulait préserver pour courir la B1, José Letartre est parvenu à s’imposer dans les épreuves handisport, et remporte donc une nouvelle étape de la Coupe de France dans le Grand Tour. Il est désormais imprenable, seul l’étape de Cabourg fin juin lui a échappé. Les dés sont en revanche loin d’être jetés en ce qui concerne le Petit Tour, l’étape du RIDE de Deauville devrait être déterminante. Valérie-Anne Nicolas avait pris une belle avance, mais les classements réguliers de Vladimir Vinchon et la victoire de Valéry Aymont à Chevillon laissent le jeu très ouvert.

Dans le Tour Guidé, Ophélie de Favitski est à présent sûre de l’emporter, l’autre cavalière non-voyante Laetitia Bernard s’étant retirée du circuit jusqu’à la fin de la saison pour raison professionnelle. Connaissant la redoutable motivation et le potentiel d’Ophélie, cela ne l’empêchera en rien d’assurer du grand spectacle dans les prochaines épreuves : le RIDE de Deauville, et la finale d’Equitalyon.

Photos d'Ophélie de Favitski et de José Letarte par Garyphotos