Deauville sourit à Véronique Whitaker
lundi 02 juillet 2001

deauville veronique whitaker
© N. COUSSEAU / Euromedianet

Depuis deux mois, la Britannique Véronique Whitaker sillonne la France de CSI/B en CSI/A, avec la complicité de son gris Eldorado, âgé de quinze ans. Jusque là, elle avait engrangé force places d¹honneur, mais pas encore de victoires.

Souvent barragiste, il lui est difficile de prétendre à la première place car Eldorado a toujours du mal à conjuguer vitesse et sans-faute. Dimanche après-midi, Deauville a ouvert un nouvel horizon à Véronique et son vieux complice. En effet, on assistait à une situation inattendue : notre amie anglaise signait le seul et unique sans-faute de ce Grand Prix, et l¹emportait avec une apparente facilité. Elle confirmait d¹ailleurs avoir senti son cheval particulièrement à l¹aise sur le tracé de Jean-Paul Le Petit.En fait, on a cru à l¹éventualité d¹un barrage au passage du Mexicain Gerardo Tazzer et de Pagaso Yilter. Sans-faute sur la piste, ils enregistraient un point de pénalité pour temps dépassé, et terminaient à la deuxième place. Six couples sont sortis de piste avec une seule faute à leur actif. Ils étaient départagés par le temps, et la troisième place revenait à Alexis Gautier et Cincaba Rouge, suivis de Bruno Broucqsault et Dilème de Cèphe, Julien Epaillard et Fidelio de Ravel, Reynald Angot et Dollar de la Pierre, l¹Américaine Alice Debany Clero et Jumbo Loro Piana, et enfin le Belge Emiel Geurts avec Kristall.Fidelio de Ravel a été sacré meilleur cheval du concours. Outre sa cinquième place dans le Grand Prix, il s¹impose dans le Prix Groupe Barrière, couru samedi au barème A chrono.La France enregistre encore quatre victoires au cours des sept autres épreuves, grâce à Eric Navet et Alligator Fontaine dans le Prix France Galop (barème A au chrono) ; Bruno Broucqsault et Dilème de Cèphe dans le Prix des Sols Toubin et Clément (barème A avec barrage) ; Julien Epaillard et Elue de St Simeon dans le Prix du Haras du Thenney (Barème C) ; Olivier Jouanneteau et Diane de Terlong à égalité avec l¹Egyptien André Sakakini et Landy Randy dans le Prix du Conseil régional e Basse Normandie (six barres) ; Alexis Gautier et Guard de l¹Echenau dans le Prix Giraudy (barème A au chrono).Si elle n¹a pas remporté d¹épreuve, Alexandra Ledermann n¹a pas eu à regretter de rester en France plutôt qu¹aller défendre son titre européen en Hollande. Elle a signé divers sans-faute avec des chevaux en formation, et obtient notamment la neuvième place du Prix S.P.G.O. (deux phases) avec Electra d¹Amaury la douzième du prix du Haras du Thenney, et la cinquième du prix Giraudy avec le prometteur Filou du Carpont.

Samedi après-midi, de nombreux spectateurs sont venus assister à l’épreuve toujours très impressionnante des Six Barres. L’alignement de ces six verticaux rouges et blancs dans la diagonale en a fait frémir plus d’un ! Au quatrième barrage, le dernier vertical atteignait 2m, les deux seuls couples qui s’élançaient : le Français Olivier Jouanneteau sur Diane de Terlong (Quidam de Revel) et l’Egyptien André Sakakini en selle sur Landy Randy (Landgraf) signaient tous les deux un sans-faute, terminant ainsi 1ers ex æquo. A la 3ème place, on retrouve Christian Hermon et Eurasie de Kerabel (Talisman II HN) qui avaient franchi 1m95 sans pénalité mais qui préféraient ne pas partir dans le dernier barrage. Elodie Mas

Six des huit épeuves ont été remportées par des français, mais le Grand Prix leur a échapé. Vendredi, le bal s’ouvrait avec une épreuve au barème A au chrono, Eric Navet et Alligator Fontaine (Gayssire Fleury) ont été les plus rap.ides, devant le Belge François Mathy Jr et Aster (Leopard du Castel). Dans la deuxième épreuve, en deux phases, Franços Mathy Jr prend sa revanche et l’emporte avec Ivoor (Ahorn), devançant le Français Florian Angot et l’étalon First du Launay HN (Laudanum). Le Français Bruno Broucqsault remporte la troisième épreuve avec Dilème de Cephe (Starky d’Anchin). Ils étaient les plus rapides des onze barragistes. Le mexicain Gerardo Tazzer prend la deuxième place en selle sur Chanel, devant l’Américaine Alice Debany Clero et Loro Piana Jumbo( Zeoliet).Le samedi, trio français dans le barème C : Julien Epaillard gagne avec sa très rapide jument Elue de St Simeon (Elf III), devant Eric Levallois/Experio HN (Qredo de Paulstra), et Olivier Jouanneteau/Family du Montois (Suriel du Montois). Julien Epaillard s’offre aussi la deuxième épreuve, le barème A au chrono, mais cette fois ci en selle sur l’étalon Fidelio de Ravel (Le Tot de Semilly). Patrice Delaveau prend la 2ème place avec Denebola II (Rox de la Touche), juste devant l’Egyptien André Sakakini/ Careful (Cor d’Alme). Dimanche, une épreuve au chronomètre précédait le Grand Prix, Alexis Gautier réalise le meilleur chronomètre avec Guard de l’Echeneau (Papillon Rouge), devant Eric Levallois et Experio HN (Qredo de paulstra), l’Américaine Alice Debany Clero et Loro Piana Cera prennent la 3ème place. Elodie Mas
Photo: Julien Epaillard et Fidélio de Ravel

Monté par Julien Epaillard et propriété de Jean-Claude Chouraki, Fidelio de Ravel a remporté le trophée du meilleur cheval du concours : 7ème de la deux phases du premier jour, vainqueur du barème A le Samedi, et 5ème du Grand Prix. Cet étalon de huit ans qui débute à ce niveau d’épreuve fait preuve d’aisance et d’agilité. « Je l’ai fait acheter à M Chouraki à 5 ans, je fonde énormément d’espoir dans ce cheval. J’ai pris mon temps en faisant les épreuves de Cycle Classique et les 7 ans l’année dernière. Cette année, je le débute en Grand Prix et il révèle sa qualité : il a remporté son premier Grand Prix à Tours, et finit 2ème du CSI de La Courneuve. J’espère pouvoir un jour faire des coupes du monde avec lui. » nous confie son cavalier.