En attendant «Le» match, Bosty profite !
vendredi 23 novembre 2012

abu dhabi 12-edwina Alexander contre Rolf Goran Bengtsson
Edwina Alexander contre Rolf Goran Bengtsson

A Abu Dhabi, la soirée, veille du grand match attendu entre Edwina Tops Alexander et Rolf Göran Bengtsson dans la finale 2012 du Global Champions Tour, se terminait par une épreuve avec barrage remportée par Bosty avec Nikyta d’Elle. Ecoutez le cavalier tricolore!

Une épreuve comme le français les aime, avec douze barragistes et une belle empoignade à laquelle participaient également Kevin Staut  très régulier avec Cheyenne 111 Z HDC et Pénélope Leprevost avec le bondissant et sympathique petit huit ans Quelmec du Gery. Une victoire de Roger Yves Bost à Abu Dhabi qui n’était pas sans rappeler celle remportée l’an passé dans le dernier Grand Prix du circuit GCT 2011 avec Idéal de la Loge. L’étalon a quitté son piquet cet automne mais le Français,dont on imagine qu’il a été peiné par ce départ, tentera demain le tout pour le tout avec Castel Forbes Myrtille Paulois ; comme la quarantaine d’engagés au départ de ce Grand Prix Gucci.

Un Grand Prix qui décidera enfin du vainqueur de la série 2012. L’Australienne tenante du titre ou le Suédois N°1 mondial jusqu’il y a quelques semaines ? Deux personnalités si différentes mais qui se connaissent bien…  Le chaud et le froid serait on tenté de dire. En apparence en tout cas.  Plutôt que de revenir sur leurs parcours respectifs qui, pour les deux, ont un dénominateur commun, en l’occurrence le Hollandais Jan Tops, organisateur du Global Champions Tour nous avons préféré les entendre sur cette saison presque passée…

Quand Rolf Göran Bengtsson prend du bon temps

Amusant de les entendre évoquer, leurs souvenirs leurs émotions. A chacun son tempérament, ses goûts, son style. Si l’on demande à Edwina Tops Alexander quel fut son meilleur moment de cette saison 2012 on obtient « Difficile à dire parce que j’ai aimé toute la saison ; mais probablement davantage ma victoire de Doha en Avril, parceque c’était la première étape et que cela promettait… ». Quant à son terrain préféré ? « Monaco parce que j’y vis et qu’il y a toujours beaucoup d’ambiance à Monte Carlo ».

Rolf Goran Bengtsson ne renie pas lui ses origines septentrionales.Son meilleur souvenir c’est Hambourg. « Pour la deuxième année d’affilée j’étais qualifié pour le barrage avec Casall La Silla. Et si l’année précédente j’avais gagné, j’étais quand même second derrière Nick Skelton ». Et d’enchainer « c’est pour cela qu’Hambourg est mon concours préféré. D’abord c’est près de l’écurie et puis Casall est un étalon du Holsteiner. Celame motive de tenter de donner du plaisir à tous ces éleveurs de la région. Ilssont fins connaisseurs et passionnés. Le plaisir est pour tout le  monde quand je boucle un  joli tour ».

Si l’on revient sur le pire moment de la saison, la réponse fuse pour Edwina :« Cannes, car tout le monde attendait de moi un doublé. J’avais beaucoup de pression. Mais 3ème place derrière Gerco et Rolf c’était quand même pas mal ». Pour Rolf c’est le départ qui fut pénible : « Doha fut la pire des étapes. Chez nous en avril c’est la sortie de l’hiver. Ni les chevaux ni nous mêmes ne sommes prêts pour concourir sous ces climats. Et Ninja a attrapé en plus un virus qui l’a collé par terre ! » 

Restait à savoir ce qui allait déterminer leur réussite ou leur échec dans cette finale. Et, là, pas de surprise. Pour les deux champions qui se connaissent bien la réponse est identique : la forme de leur cheval.

Pour la tenante du titre « Itôt donne toujours tout ce qu’il a. Tant que je suis en forme les choses ne doivent pas aller mal. Mais nous ne sommes pas des machines. Ni l’un, ni l’autre. J’espère que nous serons tous les deux au top »

Rolf lui concède que c’est grâce à deux montures qu’il est parvenu à pousser Edwina dans ses retranchements au fil des étapes de ce Global 2012 : « j’ai la chance de disposer de deux bons chevaux, Casall La Silla et Carusso LS LaSilla. Depuis les Jeux, Casall a été très ménagé : Rio de Janeiro et Lyon seulement en vue de cette finale ». Dernier détail, hier Edwina a chaussé les bottes et concouru avec le prometteur fils de Diamant de Semilly Erenice Horta (4 pts avant barrage), tandis que Rolf, relax, a dîné en tenue« casual » dans les loges VIP…

Commentaires


VINCENT G | 24/11/2012 12:17
Casall était aussi à Lausanne si je ne m'abuse...

CLAUDE G | 23/11/2012 22:05
claude girerd R Y comme Recommence Yet (encore) et B comme bravo !!!!