Fontainebleau : Le Grand Prix du CSI2* pour Guillaume Foutrier
dimanche 06 septembre 2020

Guillaume Foutrier GP CSI 2* Fontainebleau Septembre 2020
Guillaume Foutrier et Fairness Hero Z se sont imposés dans le GP 2* de Fontainebleau, qui vient clôturer quatre semaines de compétition sur le site du Grand Parquet © Béatrice Fletcher

Suite aux deux qualificatives, respectivement remportées vendredi par Jeremy Le Roy avec Razzia des Sables et samedi par Marie Hécart aux rênes de Vahinée, 70 couples étaient au départ du Grand Prix du CSI2*, ce dimanche 6 septembre, parrainé par CWD et tracé par Cédric Longis.

Lors du tour initial, aucun incident majeur à signaler, sauf pour l’infortuné Nicolas Bost, en selle sur son superbe gris Bacot, dont l’embouchure cède dès le planer du premier obstacle, et qui se voit contraint à l’abandon. Le chef de piste Cédric Longis avait encore une fois dosé les efforts proposés avec pertinence ainsi que le temps imparti, puisque cinq candidats à la victoire se voient pénalisés d’un point supplémentaire, dont le cavalier irlandais Cian O’Connor, associé à Careca LS Elite, 9 ans, (ex monture de Pénélope Leprévost), qui reconstitue un piquet de haut niveau après le départ d’Irenice Horta, de même que Jérôme Ringot et Cannavaro, ex partenaire de Fabrice Dumartin, Julia Segalot, Lisa Nooren et Mathieu Lambert. Comme le remarquait Patrick Caron lors de son commentaire comme toujours avisé de l’épreuve en direct, la ligne centrale à quatre foulées, composée d’un vertical surmonté d’une palanque suivi d’un oxer aura constitué le « juge de paix » de ce parcours, source de nombreuses déceptions.

Parmi les trente cinq premiers couples en lice, seuls quatre bouclent un parcours parfait, dont les tricolores Alex Van Colen et Youri Trotereau, qui courait son premier Grand Prix à ce niveau, ainsi que Sofian Misraoui aux couleurs de l’Algérie et le Belge Karel Cox. Ils sont rejoints dans le second groupe suite à la pause technique par quatre autres couples. Le barrage promettait d’être âprement disputé, et ce fut le cas. Rivalisant d’audace et de maîtrise, cinq cavaliers réitèrent le sans faute, dont le français Youri Trotereau, acclamé lors de la remise des prix, qui s’adjuge la 5ème place avec Carina Eda en 45’’21. Sofian Misraoui, cavalier depuis cinq ans chez son beau père Jean Michel Gaspard à Rosières aux Salines, classe Arlem Andalou 4ème avec un chrono de 43’’14. « Le cheval a fait un super week end, il est double sans faute dans la première qualificative. Il a vraiment bien sauté. Arlem à 10 ans, il appartient à Michel Guiot, de l’élevage de Talma, et vient d’un élevage qu’il a racheté. Je le monte depuis son année de 4 ans. » Le Belge Karen Cox associé à Curiano Van Maarie Z, premier à prendre le départ du barrage, s’octroie la 3ème place avec un chrono de 40’’90. Guillaume Batillat classe Baby Love à la 2nde place en un temps de 39’’52. « Il a bien sauté, au premier tour il était un peu bas, là il a fait un super barrage, j’aurais du faire huit foulées au lieu de neuf entre le 1 et le 2, mais elles ne sont pas sorties, c’est ce qui m’a coûté la victoire. Baby Love appartient à Christelle Perron, je le monte depuis deux ans, c’est un fils de Lipicor, il gagne beaucoup d’épreuves. » La propriétaire, ravie, l’explique « je l’ai acheté à deux ans et demi sur un coup de cœur. J’avais l’intention d’en faire une tondeuse à gazon (rire). A l’âge de trois ans, il a sauté la clôture, je l’ai fait débourrer, il a mis tout de même un an et demi à accepter le cavalier, il a fait ses premières épreuves à six ans, et aujourd’hui je suis comblée. Il est très généreux. » La victoire revient à Guillaume Foutrier, qui signe un barrage d’anthologie avec Fairness Hero Z, 11 ans, chronométré à 39’’18. « C’est une jument de dix ans que j’ai depuis plusieurs années, qui a déjà gagné des Grands Prix 3*, et qui se remet progressivement. La semaine dernière, elle se classe 2ème du Grand Prix à 140. Elle est à nouveau double sans faute, je suis très content de la manière dont elle ressaute. »

L’heure du bilan

A l’heure du bilan après quatre semaines de concours sur le Grand Parquet, Vincent Goehrs se disait globalement satisfait, même si en cette période de crise sanitaire il n’est pas simple de communiquer sur les événements au-delà de la sphère équestre pour attirer du public. « Début juin, on aurait signé pour connaître un mois de juillet aussi fourni au Grand Parquet. De plus, la fin août est une date habituellement réservée à la Grande Semaine, et c’est le week end de la rentrée. On sent que les frontières se referment, les Anglais n’ont pas pu venir, les Suisses, les Allemands et les Belges sont inquiets, la région parisienne est fléchée rouge. Malgré tout, le site s’en sort bien, nous avons eu un très beau Grand Prix sur le Petit Parquet, qui le mérite, grâce à tous les travaux qui ont été réalisés. De nombreux sites de compétition peuvent envier une piste de cette qualité, qui permet de se mettre au niveau des plus belles échéances. Il est important que le Grand Parquet se développe et se modernise, il était nécessaire d’y réinvestir. Les étrangers adorent venir monter ici, et profiter de Fontainebleau, car c’est une destination qui bénéficie de nombreux atouts. La dynamique actuelle, qui se dirige dans la bonne direction, me rassure énormément sur la pérennité du site et sur son attractivité auprès des cavaliers français et étrangers. Dans une année où les mauvaises nouvelles sont plus nombreuses que les bonnes, il est important de se concentrer sur les aspects positifs. Nous sommes très heureux aussi de la véritable volonté locale de porter ce site, de la part de la communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau (présidée par Pascal Gouhoury), tout comme de la ville et de son maire Frédéric Valletoux qui ont inscrit ce projet de développement à leur agenda. La réalité est là, les bons choix ont été faits, les travaux ont été réalisés, et recueillent l’approbation de tous à l’unanimité. L’année prochaine, nous ferons encore mieux dans l’habillage du terrain, et nous avons déjà réfléchi à de nouvelles options de développement du village. Il faut un peu de temps pour appréhender le site autrement. »

Résultats complets ICI