Henrik von Eckermann s’impose à Vejer
lundi 23 novembre 2020

Henrik von Eckermann et Little Magic D’Asschaut
Henrik von Eckermann et Little Magic D’Asschaut © Moises Basallote/Sunshine Tour

Au terme d’un barrage réunissant huit couples, le cavalier suédois Henrik von Eckermann s’est imposé dans le Grand Prix du CSI3* de Vejer la Fontera, en selle sur Little Magic D’Asschaut. Les cavaliers français n’ont quant à eux pas démérité puisqu’ils étaient trois à revenir en piste à l’issue du premier tour.

C’est un parcours délicat qui attendait les soixante cavaliers ayant pris le départ du Grand Prix du CSI3* de Vejer la Fontera ce mardi 23 novembre. Au-delà d’un temps serré, beaucoup se sont malheureusement laissés piéger par le dernier obstacle.

Au total, seuls huit cavaliers ont su trouver la clé du parcours sans pénalité. Parmi eux, trois français : Laurent Goffinet, Olivier Robert et Marc Dilasser. Premier cavalier à se confronter à ce barrage, Laurent Goffinet réalise un parcours sans-faute en 43’45. Son compatriote girondin, Olivier Robert, accompagné de Vivaldi des Meneaux, signe lui aussi un score vierge de pénalité mais devance le cavalier normand de près de deux secondes. Une rapidité qui vaut à Olivier Robert la troisième place de cette épreuve. Marc Dilasser en selle sur Vital Chance*de la Roque, écope quant à  lui de quatre points malgré un temps record de 40’67, qui lui aurait permis d’accéder à la première place du podium. Il se classe finalement 6e de cette épreuve, juste derrière Laurent Goffinet dont la monture, Atome des Etisses, confirme une fois de plus son talent et sa régularité. Les Bleus ont montré qu'ils étaient en forme avant la Coupe des nations de vendredi et au vu des couples engagés, cela promet du beau sport. 

En définitive, la cavalière néerlandaise Kim Emmen associée à son hongre BWP, Jack van het Dennehof termine deuxième derrière Henrik von Eckermann. Le Suédois s’impose dans cette épreuve avec sa jeune et néanmoins expérimentée jument de neuf ans Little Magic D’Asschaut, auparavant montée par sa compagne Janika Sprunger qui a annoncé il y a quelques jours faire une pause en attendant l'arrivée d'un heureux événement. Entre cette grossesse et la construction de leurs nouvelles écuries à Kessel, au sud des Pays-bas à deux pas de la Belgique et de l’Allemagne, le couple ne pourrait pas être plus heureux ! 

Les résultats : ICI.