Inès de Balanda et Kikuyu s’imposent à Fontainebleau
dimanche 29 juin 2008

fontainebleau8- remise des prix
La remise des prix du grand Prix Pro 1 ph: Bétarice Fletcher

Clôturant ces trois jours de compétition placées sous le signe de la rose, du cheval et de l’environnement, le Grand Prix Pro 1 de la Ville de Fontainebleau réunissait 35 cavaliers sur une épreuve en deux manches que le chef de piste Jean Claude Quque avait tracé avec habileté.

Pas de véritable juge de paix, mais une rivière placée en numéro 4, un double en six, et un triple en neuvième position, des difficultés dûes au profil du terrain et des cotes à 1,50m. Seuls quatre couples réalisent un tour sans fautes sur le premier tour, à commencer par le puissant Sacramento de Jérôme Hurel, suivi de Nintendo et Luccianno HN, deux des trois chevaux de Nicolas Delmotte, puis de Kikuyu du Coty associée à Inès de Balanda.

Seuls les neuf meilleurs de la première manche étaient rappelés au second tour. Départagés par leur chrono, cinq cavaliers à quatre points étaient également conviés à disputer le second tour: Régis Villain (Ingres II), Eric Levallois (Kolchic du Donjon), Alexandre Cecille (Le Top du Moulin), Timothée Anciaume, cavalier du Haras des “M” montant Litsam HN et l’adjudant chef Erwann Auffret (Kaholin de Cluis). La seconde manche se courrait dans l’ordre inverse du classement du premier tour. Légèrement déréglés sur cette seconde phase, Kaholin de Cluis et Luccianno HN commettent chacun trois fautes, Litsam HN tutoie de trop près la sortie du double, Le Top du Moulin commet lui aussi une petite erreur de jugement. Restaient quatre prétendants à la victoire. Ingres II, Nintendo et Kikuyu du Coty signent un très joli sans faute, Sacramento se voit pénalisé de un quart de points au temps. Au cumul des scores des deux manches, c’est Inès de Balanda, seule cavalière présente au second tour qui l’emporte sur sa fille de Voltaire pour le plus grand plaisir du public et de sa famille. Cette premire édition de l’été du Grand Parquet devait se clôturer par la remise du Prix du cavalier le plus combattif sur le Grand prix remis à Régis Villain, ainsi que celui du meilleur propriétaire du concours que recevait Olivier Bost au nom de son écurie grâce aux victoires de ses filles Kim et Margaux. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’été prochain.

Résultats complets sur www.worldsporttiming.com

Bientôt sur Cavadeos.tv l’interview d’Inès de Balanda, gagnante du Grand Prix de la Ville de Fontainebleau.