Istanbul pour la France
lundi 14 juin 2010

meyreuil9-nicolas-oxford
Jean Marc Nicolas et Oxford d'Esquelmes © 104

Si les victoires s’enchainent dans le circuit Super Ligue Meydan FEI, la France a dominé le circuit « bis » vendredi en Turquie avant de s’illustrer dans le Grand Prix.

Quatre cavaliers avaient fait le déplacement en Turquie pour défendre le drapeau tricolore dans la coupe des nations seconde ligue. Stéphan Lafouge, Caroline Nicolas, Yoann Le Vot et Jean Marc Nicolas l’ont fait avec talent. Face à une concurrence venue d’Europe de l’Ouest (Belgique, Italie, Allemagne) d’Outre Atlantique (Etats-Unis) ou de l’Est (Bielorussie, Bulgarie), les Tricolores menés par le duo père/fille, Jean Marc et Caroline Nicolas, concluent avec un total de 13 points sur les deux manches, un cumul qui les emmène sur la plus haute marche du podium.

Dès la première manche, les quatre mousquetaires prenaient une option sur la victoire. Jean Marc Nicolas/Oxford d’Esquelmes signaient un parcours sans faute, Yoann Le Vot/Modena et Caroline Nicolas/Nobylis écopaient d’une faute. Avec les deux fautes de Stephan Lafouge et son pie Visage van de Olmenhoeve effacées, l’équipe entrait en seconde manche avec huit points, soit la première place ex aequo avec la Belgique. Suivaient avec 12 points, l’Italie et les Etats-Unis. En seconde étape, si les Belges réitéraient le score, 8 points, les Français l’amélioraient. Caroline Nicolas signait un joli sans faute, Yoann Le Vot bouclait avec un petit point de temps dépassé alors que Jean Marc Nicolas écopait d’une barre. Avec cinq points supplémentaires donc, soit un cumul de 13 points, la victoire était en poche.Derrière les Belges montent sur la deuxième marche (16 points) devant les Italiens (20 points) et les Etats-Unis (28 points). Mauvaise performance de l’Allemagne, sixième, derrière la Bulgarie.

Pas de victoire mais de bonnes performances sont à noter également dans le Grand Prix disputé dimanche. Jean Marc Nicolas et Silvain Misraoui parvenaient à inscrire leur nom sur la liste des 7 barragistes. Le premier, toujours en selle sur son fils de Darco, Oxford d’Esquelmes, réalisait même le barrage le plus rapide, 33’80, sous peine de huit points, synonyme de 5ème place. Le second avec l’aide de son Lexington d’Anjou, écopera du même score, soit la 6ème place. La coupe reviendra finalement à l’Italien Giovanni Oberti et Caribo Z devant le Bielorusse Vasil Ivanou/Aleqs et l’Allemand Ansgar Schmidt/Union Jack. A noter également la belle neuvième place de Stephan Lafouge et Visage van de Olmenhoeve, quatre points avant barrage.