Jean-Paul Charignon s’en est allé
samedi 06 août 2022

Jean-Paul Charignon
Jean-Paul Charignon © Jean-Louis Perrier

C’est une triste nouvelle qui est arrivée vendredi 5 août : l’annonce du décès de Jean-Paul Charignon, emporté par la maladie dans sa soixante-septième année.

Son gabarit poids plume cachait un immense talent d’homme de cheval, qui lui a permis d’être un formateur hors pair de jeunes chevaux et un excellent utilisateur de chevaux délicats. Originaire de la Drôme, il avait rejoint à Béligneux (01), le club fondé par le cavalier de complet membre de l’équipe des Jeux Olympique de Mexico, Jean Sarrazin, où il côtoyait Michel Robert, alors au début de sa grande carrière. Son feeling avec les jeunes chevaux lui a rapidement valu la considération des éleveurs qui lui ont confié de nombreux candidats aux finales de Fontainebleau. En 1989, il y réussissait un coup de maître en classant ses deux juments de cinq ans, Summergreen (If de Merzé) et Sojade (Double Espoir) sur la plus haute marche du Critérium et du Championnat. Il a aussi valorisé de nombreux étalons affectés au Haras National d’Annecy, comme Hiram Chambertin (Royal Feu), père du crack de Marcus Ehning Prêt à Tout, a débuté Litsam (Quidam de Revel) bon gagnant en CSI ensuite avec Timothée Anciaume... Travailleur acharné, il sortait en concours de nombreux jeunes chevaux en semaine, et des plus âgés le week-end, mettant à son palmarès toutes les "B1" de la région Rhône-Alpes, et même une victoire dans le Grand Prix de Lons-le-Saunier avec le bouillant Kalvados (Gorgechatum PS) en 1988. En 2013, les premières attaques de la maladie l’ont contraint a ranger les bottes, bien trop tôt pour cet homme conjuguant respect du cheval et qualités humaines !

Ses obsèques seront célébrées mardi 9 août à 15h à Saint-Vincent-la-Commanderie (26) L’Eperon adresse ses sincères condoléances à sa famille et ses proches.