Juan Carlos Garcia en ténor à Vérone
samedi 07 novembre 2009

garcia-portrait
Juan Carlos Garcia © www.scoopdyga.com

Incroyable le colombo-italien Juan Carlos Garcia ! A Vérone, c’est la star consacrée. Et il l’a prouvé une nouvelle fois en signant le spectacle du samedi après midi à sa façon, d’une incroyable victoire, reléguant celle d'Epaillard avec Commissario dans la 1ère épreuve du jour, au rang d’anecdote !

Un peu d’imagination… En guise d’entracte entre première manche et barrage, la Fédération italienne et les organisateurs de Vérone viennent de célébrer en grande pompe les deux médailles d’argent européennes des équipes transalpines (saut d’obstacles à Windsor et concours complet à Fontainebleau). Or, on le sait, Juan Carlos Garcia qui a acquis la nationalité italienne en 2003 porte les deux autour du cou, ce qui constitue un exploit unique dans les annales du sport équestre. Le public l’ovationne… Il va lui rendre le salut à sa manière. Car le cavalier de Moka de Mescam vient de se qualifier, justement avant la présentation, pour le barrage du petit Grand Prix. Et il n’est pas seul, qu’on se le dise. Dix neuf sans faute sur trente deux partants ! Plus de la moitié de l’effectif ! Bref une belle empoignade en perspective à laquelle Anciaume (Jarnac), Delestre (Napoli du Ry) et Epaillard (oui, en forme aussi avec Kanthaka de Petra le normand) tous sans faute eux aussi, vont se mêler ! Premier à partir l’Italien. Au handicap du tirage au sort on pourrait l’imaginer un peu étourdi par les ovations des tifosis qui n’ont pas cessé ! Niente ! Il se concentre et dessine un parcours aux millimètres rognés, aux centièmes avalés, qu’aucun autre des dix huit poursuivants n’égalera ! Premier à partir. Premier à l’arrivée. Mieux qu’en 2007 où, avec le fidèle Albin, il avait aussi enlevé le même morceau, mais en entrant le troisième en piste sur dix sept barragistes dans la même épreuve. On n’arrête pas les progrès d’un prodige !Qui eut pu penser qu’en l’engageant au service de l’écurie San Patrignano en 1990, le patriarche de la communauté de Rimini, feu Vincenzo Muccioli, permettrait alors au talent du petit gars venu de Colombie, d’éclore et de donner ainsi, saisons après saisons autant de bonheur aux italiens !

Tous les résultats de Vérone Cliquez ici