Kent Farrington reprend ses aises à Genève
jeudi 12 décembre 2019

Kent Farrington et Creedance CHI Genève 2019
Kent Farrington et Creedance CHI Genève 2019 © CHI Genève - Scoopdyga

L'édition 2019 du CHI de Genève est bel et bien lancée, preuve en est avec le mythique Trophée de Genève qui se courait ce soir et qui a été Kent Farrington, un grand habitué de la piste de Palexpo.

Le Trophée de Genève est l'un des points d'orgue de ce week-end de compétition au CHI de Genève, et au passage, une excellente mise en jambe avant la suite des festivités.

Comme un air de déjà vu avec Kent Farrington

La Marseillaise a déjà résonné deux fois aujourd'hui sur la piste de Palexpo (lire ici) et elle a bien failli le faire une troisième fois si Julien Epaillard n'avait pas renversé le dernier obstacle. Associé à Virtuose Champeix, le Normand a amélioré de près de deux secondes le chronomètre de Michael Pender. Le benjamin de l'épreuve était à deux doigts de remporter la victoire avec HHS Burnchurch si Kent Farrington n'était pas venu joué les troubles fêtes au barrage. L'Américain a pleinement profité de la vitesse de son Creedance pour abaisser de plus d'une seconde le chronomètre de l'Irlandais. Kent est tout à son aise sur la piste de Palexpo, il y a déjà remporté le Top 10 en 2015 et le Grand Prix en 2017 sans oublier ses trois précédents succès dans cette même épreuve. Grâce à cette nouvelle victoire, Kent a réussi à égaler le record établi par Rodrigo Pessoa il y a de ça quelques années. 

Le Grand Prix Rolex est déjà dans toutes les têtes

Il y avait également un double enjeu puisqu'il faut encore se qualifier pour le Grand Prix Rolex de dimanche. Si tous les médaillés des derniers championnats (Steve Guerdat, Martin Fuchs, Ben Maher, Jos Verlooy, Marlon Modolo Zanotelli, José Larocca, Peder Fredricson et Eric Lamaze), le champion de Suisse en titre (Pius Schwizer) et le vainqueur de l'année passé (Marcus Ehning) sont automatiquement qualifiés, tout reste à faire pour les autres. Les vingt-deux meilleurs couples non qualifiés de l'épreuve de ce soir gagnaient un ticket. La France peut se réjouir d'avoir d'ores déjà trois cavaliers qualifiés pour le Grand Prix à savoir Kévin Staut, auteur d'un excellent double sans-faute avec Viking d'la Rousserie (6ème), Julien Epaillard (8ème) et Pénélope Leprevost qui a fauté sur la dernière ligne avec Vancouver de Lanlore (22ème). 

Les résultats : ICI.