L’équipe de France de saut d’obstacles contrainte de renoncer aux Jeux méditerranéens d'Oran
jeudi 19 mai 2022

France
France © Eric Knoll

La question de la participation ou non de la France aux Jeux méditerranéens d'Oran (Algérie) avait été posée à l'occasion de la conférence de presse qui s'était tenue au CSIO5* de La Baule. Sophie Dubourg, directrice technique nationale, avait répondu être en attente de certaines garanties - notamment sanitaires - de la part des organisateurs de l'évènement. La FFE a fait savoir dans un communiqué transmis ce jeudi après-midi, que la France ne participerait finalement pas à l'édition 2022. Voici le communiqué dans son intégralité :

« Après concertation avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et le staff fédéral de saut d’obstacles, la Fédération Française d’Équitation (FFE) a pris la décision de renoncer à la participation de l’équipe de France aux Jeux méditerranéens d'Oran (ALG), prévus entre le 30 juin et le 3 juillet 2022.
La FFE mobilise les cavaliers français pour chaque échéance internationale dès lors qu’elle est qualifiée. Malgré les multiples démarches entreprises tant au niveau sportif qu’administratif, au même titre que d’autres équipes européennes comme l’Espagne ou l'Italie, les garanties attendues n’ont pu être apportées par l’organisateur. En l'absence d'un programme sportif spécifique du Comité d'Organisation des Jeux méditerranéens d'Oran et d'un dispositif logistique et sanitaire garantissant le bien-être des chevaux, c’est à regret que la FFE a pris cette décision.

Pour rappel, lors de la dernière édition des Jeux méditerranéens, en 2018 à Barcelone (ESP), le collectif tricolore composé de Félicie Bertrand/Sultane des Ibis, Alexandra Paillot/Tonio la Goutelle, Titouan Schumacher/Atome Z et Pierre-Alain Mortier/Just Do It R s’était paré d’argent. En individuel, Félicie Bertrand/Sultane des Ibis s’étaient emparées de l’or devant Alexandra Paillot/Tonio la Goutelle. Le rendez-vous est d’ores et déjà donné pour 2026 en Italie. »