L’hymne irlandais pour Cian O’Connor
lundi 15 septembre 2008

chantilly8-o connor-Rancorrado
Cian O'Connor et Rancorrado © 64

L‘hippodrome encerclé par la forêt et le parc du château, le soleil radieux, 5000 spectateurs debout pour l’hymne irlandais en l’honneur de Cian O’Connor vainqueur du grand prix PMU : le CSI**** de Chantilly aime le vert !

Le cavalier irlandais, a marqué les trois jours du concours : 1e du prix Savelys et second du prix Volkswagen avec Baloufina (Baloubet du Rouhet), il gagne le grand prix avec le beau Rancorrado, après un barrage réunissant douze couples. Ils étaient cinquante au départ, de 14 nations, 18 Français. Une bonne part des chevaux a hésité devant la rivière placée en n° 8 et trempé ses sabots. Cette nouvelle rivière a déstabilisé pas mal de couples et on a vu tomber et retomber les barres du n°9, le plus fautif. Seuls trois Français réalisent le sans faute dans le temps : Sylvain Frère avec son vieux Dashville de Seyes (17 ans), Pénélope Leprévost sur Jubilée d’Ouilly et Alexandra Francart montant Iman du Rozel. En face, deux Hollandais : Wout Jan dan der Schans et Marc Houtzager, l’Allemand Max Kuhner, le Belge Patrik Spits, l’Américaine Kate Levy, l’Anglais William Funnel, le brésilien Cassio Rivetti et l’Irlandais Cian O’Connor. « Ce parcours n’était pas compliqué. Comme Rancorrado n’a pas l’air rapide car il a de longues foulées, les autres ne se sont donc pas méfiés. C’est sûrement le meilleur cheval que j’ai touché, il a un potentiel inouï, » explique Cian à l’arrivée.

A 28 ans, ce petit malin dispose de trois chevaux de grand prix. C’est sa première victoire internationale avec le KWPN Rancorrado (Grand Corrado/Marieska) qu’il entraîne depuis avril dernier. Venu pour la première fois à Chantilly, il adore le décor « somptueux », il apprécie l’organisation : « un magnifique spectacle » et le « confort français ». Bref, il a d’autant plus envie de revenir l’an prochain qu’il a été déclaré meilleur cavalier du concours !Au barrage, Pénélope a joué la carte vitesse, mais sa jument déconcentrée a fait tomber trois barres. Marc Houtzager est 2e, à une demie seconde, juste devant Alexandra Francart. Suivent Sylvain Frère, Max Kuhner, Patrik Spits et Kate Levy ... Gilbert Doerr est sacré « cavalier le plus rapide » du tour.« Le plateau est sérieux, avec une bonne part des membres du top 100 des cavaliers. C’est pas mal, vu que Chantilly tombe le même jour qu’Arezzo. L’an prochain, nous allons nous glisser entre deux internationaux pour tenter de taper fort dans le top 30, » expose Gérard Manzinali, responsable de l’organisation. Par la même occasion, il compte augmenter la dotation globale, pour monter à 300 000E, grâce à la fidélité de ses sponsors (PMU, EADS, Volkswagen, CWD, Savelys …) et grâce à l’arrivée d’un nouveau … encore secret.

Résultats détaillés des CSI de Chantilly