LGCT New-York : Daniel Deusser et Tobago Z l'emportent
dimanche 25 septembre 2022

Daniel Deusser et Scuderia 1918 Tobago Z, vainqueurs du Grand Prix du LGCT de New-York
Daniel Deusser et Scuderia 1918 Tobago Z, vainqueurs du Grand Prix du LGCT de New-York © LGCT

Le Longines Global Champions Tour posait ce week-end ses valises dans la ville qui ne dort jamais. Dans le Grand Prix, qui s'est tenu samedi soir (heure française), trente-cinq couples ont pris le départ, dont deux Français. Malheureusement, aucun d'entre eux n'est parvenu à se frayer un chemin jusqu'au barrage puisque Nina Mallevaey est pénalisée de quatre points avec Cartier SR (Canturenter), tandis que Kevin Staut en accuse huit sur Cheppetta (Chepetto). Ils ne seront finalement que quatre à trouver la clé du parcours dessiné par Uliano Vezzani et à s'affronter sur un barrage très disputé. C'est au chronomètre qu'il a fallu départager les quatre prétendants à la plus haute marche du podium puisqu'ils signaient tous un nouveau sans-faute... qui plus est dans la même demi-seconde ! Au jeu de la vitesse, ce sont Daniel Deusser et Scuderia 1918 Tobago Z (Tangelo van de Zuuthoeve), les derniers à prendre le départ du barrage, qui ont été les meilleurs. Après ses victoires dans les Grands Prix 5* de 's-Hertogenbosch et 3* de Bruxelles, l'attachant petit alezan signe sa troisième victoire en Grand Prix cette saison, pour le plus grand bonheur de son cavalier allemand. Après une pause printanière de plusieurs mois, Tobago avait repris le chemin des compétitions internationales au mois de juillet, à l'occasion du Jumping de Dinard, où il était engagé dans le label 3*. « Tobago a bel et bien retrouvé sa plus grande forme. [...] Je suis très heureux et fier de lui, et j'espère pouvoir profiter de lui un peu plus longtemps », faisait savoir l'Allemand par voie de communiqué.
Le couple devance le Belge Pieter Devos, sur Mom's Toupie de la Roque (Kannan), tandis que Malin Baryard-Johnsson prend la troisième place avec H&M Indiana (Kashmir van't Schuttershof). L'Irlandais Shane Sweetnam, le moins rapide des quatre barragistes, termine donc au pied du podium avec Alejandro (Acorado's Ass).

 

Pour consulter les résultats détaillés, cliquez ici