LGCT Rome : Malin Baryard-Johnsson s’offre la victoire
samedi 11 septembre 2021

Malin Baryard-Johnsson et H&M Indiana
Malin Baryard-Johnsson et H&M Indiana, ici lors des championnats d'Europe de Rotterdam © Scoopdyga

Ils étaient trente et un à s’être donnés rendez-vous à Rome pour cette première semaine de compétition du Longines Global Champions Tour en terres italiennes. Trente et un couples et seulement une place au sommet du podium. Au programme du traditionnel Grand Prix du samedi : treize obstacles, seize efforts et un chronomètre de quatre-vingt secondes à ne pas dépasser. Un défi qui n’a pas été si facile à relever puisque sept couples – dont les Français Pénélope Leprévost/Vérité Une Prince, Simon Delestre/Hermès Ryan et Titouan Schumacher/Atome Z – ont préféré ne pas terminer leur parcours. Ils sont néanmoins onze à avoir déjoué tous les pièges disséminés par Uliano Vezzani, le chef de piste, et donc à s’être qualifiés pour le barrage. Un ultime parcours à l’issue duquel sept couples réitéraient leur sans-faute. Tout s’est donc finalement joué au chronomètre. Et, à ce jeu-là, ce samedi, personne n’a été plus rapide que le couple médaillé d’or par équipe il y a quelques semaines lors des Jeux olympiques, Malin Baryard-Johnsson et H&M Indiana (Kashmir van Schuttershof). Le duo a confirmé son excellent état de forme et a tout simplement été imbattable. Il devance de plus d’une seconde l’Allemand Christian Ahlmann, deuxième avec son BWP de neuf ans Mandato van de Neerheide (Emerald), et le Néerlandais Harrie Smolders, troisième avec Monaco (Cassini II).
Après avoir signé la meilleure performance tricolore lors des championnats d’Europe en se classant quinzième il y a quelques jours avec Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z), Olivier Robert réitère cette performance ce week-end avec Vangog du Mas Garnier (Cornet Obolensky). Sans-faute à l’issue du premier tour, il est malheureusement pénalisé de quatre points lors du barrage et se classe finalement dixième de ce Grand Prix. Roger-Yves Bost, associé à Ballerine de Vilpion (Baloubet du Rouet) se classe quant à lui treizième et la jeune Jeanne Sadran, en selle sur Unforgettable Damvil (San Patrignano Corrado), seizième. Dernier couple tricolore engagé dans cette épreuve, Kevin Staut et Bulgarie D'engandou (Vargas de Ste Hermelle) ont, eux, malheureusement été éliminés. À noter que, quelques heures plus tôt aujourd’hui, le cavalier remportait l’épreuve qualificative de ce Grand Prix aux rênes d’Iliade KDW Z (C Indoctro).

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.