Laurent et Kafka de la Crue débordent d’énergie
jeudi 14 janvier 2010

LAURENT VATTIER
Laurent Vattier et Kafka de la Crue.

Meilleur cavalier Amateur de Normandie en 2009 et 14ème national, Laurent Vattier (39 ans) s’organise pour sa saison 2010 avec Kafka de la Crue.

Monter ou travailler il faut choisir et Laurent Vattier a choisi de faire les deux, de concilier ses fonctions d’ingénieur à la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt à St Lô avec les joies et les contraintes d’avoir ses chevaux à la maison.

Comment fait-il pour être performant dans des épreuves amateurs à 1,25m et 1,30 m déjà exigeantes et sélectives pour des amateurs ? A Rampan, au nord ouest de la capitale manchoise tout est gelé. Pas question pour Laurent de sortir son cheval Kafka de la Crue, ISO 139/09 (Rosire HN x Pirogue II x Hospodar) avec la même assiduité qu’en été quand il fait jour jusqu’à 22 h et que l’heure du déjeuner permet de monter en coup de vent. Actuellement les journées sont trop courtes. Alors c’est trotting le week-end mais surtout paddock la semaine pour Kafka, 5ème aux « Championnats de France Amateurs Elite 2009 ». La poulinière familiale, Honey Ar Park, ISO 129/05 (Scherif d’Elle x Kayack), pleine de Nervoso, profite aussi du terrain familial (2 ha).

Mais le reste de l’année ?"L’hiver c’est le break, on souffle, on cherche aussi la motivation pour se mettre à cheval quand il fait froid. Dés que la reprise approche, généralement à l'occasion des premiers CSO au C.E d’Auvers (50) où je suis d’ailleurs licencié depuis 1998, je travaille sur le plat ou des enchaînements avec Sylvain Montigny et Alain Hinard. Je me déplace aussi chez Benjamin Devulder, chez Francis Maugé à la Barre de Semilly. Je n’ai pas de carrière à la maison alors je pose une journée ou demi-journée de vacances et je mets Kafka dans le van pour aller m’entraîner."

Et vous vous lancez ? Vous êtes assidu toute la saison ?"Oui je me lance mais pas sans réfléchir à ce qui convient le mieux à mon cheval. Je le monte depuis 2006, je connais ses points forts, ses limites, ses terrains préférés en Normandie et parfois en Bretagne. Je recadre le travail si c’est nécessaire en fonction du calendrier."

Les concours sont vos vacances d’été ?"Je monte en concours depuis une vingtaine d’années. Je suis mordu ! Alors c’est vrai qu’entre concours et vacances, c’est souvent la même chose. Pour justifier cette envie d’en profiter à fond, je dirais qu’il est aussi compliqué de trouver des copains disponibles pour s’occuper des chevaux en notre absence."

Vous fixez vous des objectifs ?"Pas spécialement, hormis en 2009 ou je sentais que Kafka était prêt pour les Championnats. Là, je me suis motivé, j'ai cherché des G.P Am 1 (1,25m) pour me qualifier et Kafka s’est montré régulier : deux fois 3ème à Auvers en début de saison, 2ème à St Lô, 1er à Bayeux, 3ème à Sartilly…Le Championnat est alors devenu l’objectif 2009."

Et le Jour J au Mans ?"Je suis d’abord 3ème de la Chasse à ½ point de la tête, 4 points le lendemain. Le troisième jour, un sans faute m’a remis momentanément dans la course car la 2ème manche se solde par 4 points. Je ne suis pas sur le podium (5ème), mais simplement heureux de mon cheval."

Quelles sont les qualités de Kafka de la Crue?"Ce n’est pas un monstre de force, c’est pourquoi je ne veux pas le mettre dans le rouge. C’est un Rosire respectueux et courageux qui sait faire le nécessaire. Il est performant comme l’est son frère Naxos de la Crue, ISO 134 (Grenat de Grez HN) que je vois le week-end en épreuves amateurs."

Comment l’avez-vous choisi ?Il avait déjà un petit peu de métier en CSO et CCE avec Raphaël et Edouard Marquer. Je l’ai essayé à plusieurs reprises. Il m’a paru pratique et a confirmé son sérieux.

Pensez-vous à passer chez les Pros en 2010?J’y ai fait une petite parenthèse sans grand résultat. Pour que ce soit intéressant il faut gagner les G.P à 1,35 m…et là, il y a une marche que nous ne sommes pas tout à fait prêts à franchir ; Mais je n’exclue pas d’y aller progressivement.