Le Grand Prix des surprises
dimanche 06 juin 2010

falsterbo9-guillon-lord
Olivier Guillon et Lord de Theize - Ph. Erin Cowgill

Outsider de grande classe, Carsten-Otto Nagel s' est adjugé le Grand Prix Longines de Suisse, tandis que les (autres!) grands favoris ont connu des fortunes diverses. Marcus Ehning, qui semblait parti pour la gloire a renversé les deux derniers avec "Sabrina": 9e! Et les autres têtes d'affiche avaient été écartés dès le premier tour. Olivier Guillon bon 5e avec "Lord de Theize", Marie Pellegrin-Etter prometteuse 13e avec "Admirable".

Bien souvent en concours hippique, plus l'épreuve est exigeante, plus les obstacles sont difficiles et les tracés techniques, plus le chrono est court aussi, meilleurs sont les favoris. Ce dimanche à St-Gall, pourtant, le Grand Prix Longines de Suisse était particulièrement sélectif et les favoris n'ont pas triomphé. McLain Ward et "Sapphire", récents vainqueurs des GP de La Baule et de Rome, n'ont même pas passé le cap du premier tour, Ludger Beerbaum, Pius Schwizer, Steve Guerdat et tant d'autres non plus. Marcus Ehning, le favori no 1 pour beaucoup des 18'000 spectateurs accourus sous le soleil, avait, en revanche, accédé au tour des vainqueurs, ouvert à 12 des 48 concurrents, et après son sublime sans-faute on le voyait encore triompher. Sa ravissante et délicate "Sabrina", déjà triomphatrice à Dortmund et au Grand-Palais et 2e de "Lamm de Fétan" à Valence, semblait partie pour la gloire quand son génial cavalier lui demanda un peu trop sur les deux derniers, notamment sur la triple-barre de 220 cm. de large: patatras, deux fautes et le 9e rang!

Pour Nagel, c'est le clou!Cela donnait la victoire à un autre Allemand de grand talent, fin et discret, très souvent aux avant-postes, mais rarement tout devant: Carsten Otto-Nagel (47 ans). Le vice-champion d'Europe forme sans doute un des meilleurs couples du monde avec la belle grise "Corradina", mais il lui manque souvent une pointe d'audace pour s'imposer. Pas cette fois. Après le Derby de Hambourg mi-mai, - et avec un cheval de fortune appelé à la rescousse! -, ce Grand Prix parmi les plus prestigieux du circuit, les temps sont doux! Il avait déjà remporté deux GP Coupe du monde et de belles épreuves, mais ce GP est son plus beau. Pour Nagel (litt. clou en allemand), c'est le clou de sa carrière, mais il pourrait bien encore jouer les premiers rôles aux Mondiaux. "Je ménage ma jument en vue de cela et j'espère assurer ma sélection dès Aix-la-Chapelle pour ne plus faire que de la préparation". Sage, le Nordiste de la région d'Hambourg!ST Piégés par le chronomètre...Derrière Nagel, on trouvait deux Irlandais, Cian O'Connor, qui a joué la sécurité avec "K Club Lady", 2e, et Billy Twomey, le lauréat 2009, qui s'est montré beaucoup trop prudent avec l'excellent étalon "Je T'aime Flamenco" (par "Flamenco de Semilly"), 4e, offrant in extremis la 3e place au Néerlandais Marc Houtzager ("Opium V", piégé par le chrono dans les deux manches et qui n'en demandait pas tant (surtout après sa chute dans la Coupe des Nations...).

Guillon parmi les GrandsOlivier Guillon avait été piégé par le vertical no 2 du premier tour, mais avec "Lord de Theize", il s'est joué de tout le reste avec aisance et précision: la classe! A l'arrivée, une belle 5e place, qui ponctue un week-end des plus réussis. En prévision du CSI 5 étoiles de Cannes, qui commence jeudi, et (ou) de Rotterdam, Pénélope Leprévost, Kevin Staut et Nicolas Delmotte avaient fait l'impasse sur ce Grand Prix. Guillon était donc le seul des quatre Français victorieux par équipe vendredi à tenter sa chance, mais Marie Etter-Pellegrin, 13e avec "Admirable" et écartée du tour des vainqueurs pour 17 petits centièmes, a convaincu aussi. Une "touchette" dans le double et un point de temps, sur un tel tour, c'est top! Voilà un couple sans doute mûr pour de grosses Coupes des Nations. Non seulement la France survole pour l'heure le circuit Meydan, mais elle a de la réserve!Dans le camp suisse, les belles performances de Beat Mändli, 6e avec un "Louis" plus à l'aise que vendredi ("il lui manquait un concours de préparation à l'extérieur"), et de Theo Muff, 8e avec l'étalon "Acomet", qui monte en puissance, n'ont pas effacé les désillusions. "Carlina" a besoin de repos, "Trésor" s'est ressenti des efforts de la veille (3e) et peut-être de la chaleur et personne ne sera de trop pour les prochaines étapes des Meydan Nations Cup.