Les cavaliers vétérinaires français en tête
lundi 07 juillet 2008

lure 8 - podium -coupe des ations vétérinaires
La France sur la plus haute marche du podium Ph: M de Broca

Pour la première fois une épreuve d’ampleur internationale était organisée pour les cavaliers vétérinaires, la Coupe des Nations et la Coupe du Monde des cavaliers vétérinaires.

Pendant 3 jours, 10 nations se sont affrontées sur 5 épreuves sur le site olympique de Lure (70). La France étaient joliment représentée par une vingtaine de cavaliers vétérinaires sur-motivés, qui se sont imposés dès la première épreuve remportée par Alexandre Boudarel sur Lara du Foc. Ce dernier a alors tout naturellement été sélectionné pour défendre les couleurs de la France par équipe pour le Coupe des Nations, qui s’est tenue le samedi, avec les 3 autres meilleurs français de cette première épreuve de « chasse » : Sébastien Boussemart sur Mascotte du Morion, Bruno Baup sur Major de la Croix, et Antoine Denis sur Norway de Brève. Au cumul des 2 premières manches, l’équipe de France des cavaliers vétérinaires a terminé avec 16 points, à égalité avec l’équipe d’Allemagne. L’issue s’est alors décidée au barrage entre Sébastien Boussemart pour la France et Jörg Neubauer sur Matador pour l’Allemagne. Avec 4 points dans chaque camps, le chronomètre jouait son rôle de juge. La France remportait cette Coupe des Nations, devant l’Allemagne, et la Suisse !

Sébastien Boussemart, à l’issue de l’épreuve, nous confie que leurs «Coupes de France ou d’Europe ont toujours été jumelées à de beaux concours » et c’est « vraiment une chance de monter avant de belles épreuves comme celles du Grand National ». Son co-équipier Bruno Baup ajoute « on est monté d’un cran dans l’intensité de l’évènement sur le plan de l’organisation, de l’ambiance, etc. » malgré les conditions météorologiques mitigées - tout comme Philippe Lassalas, Président de l’association des cavaliers vétérinaires (créée en 1995) qui s’est dit impressionné par la qualité des installations et de l’accueil. Un coup de chapeau donc Christian Didier et toute son équipe !« On a fait une équipe du Sud-Ouest » nous confie ensuite Bruno Baup, « aidée par des laboratoires comme Céva Santé Animale ; on se connaît tous, il y a une réelle émulation pour cette compétition internationale. Il serait d’ailleurs souhaitable que les laboratoires sponsorisent plus les équipes pour encore plus d’émulation ». Ces épreuves sont des épreuves sans gains, uniquement à lots fournis en partie par les laboratoires partenaires comme Mérial et Vétoquinol. Tous les cavaliers vétérinaires français présents sont regroupés au sein de l’association présidée par Philippe Lassalas ; ils sont tous passés par les concours étudiants, se connaissent tous. « L’esprit de famille est une tradition » nous explique Bruno Baup. « On reste sport ; ça fait un moment qu’on se tire la bourre ensemble » poursuit-il ravit de la tournure des évènements.Enfin, tous ces cavaliers vétérinaires concourraient également en individuel pour la Coupe du Monde des cavaliers vétérinaires dont les 2 étapes décisives se sont déroulées le dimanche, sous la pluie. C’est une cavalière Suédoise qui a remporté ce classement individuel devant un cavalier Polonais et un Britannique ; le premier français, Bruno Baup, termine juste au pied du podium.