Les honneurs à la Belgique
samedi 24 avril 2010

hardelot10-philippe lejeune
Philippe Lejeune en selle sur Boyante de Muze © Sylvia Flahaut

Deuxième journée de compétition à Hardelot. Au programme, épreuves au barème A des chevaux de 6 et 7 ans, une intermédiaire et le petit Grand Prix, brillamment remporté par le Belge Philippe Lejeune.Visionnez l'interview du vainqueur

Les festivités battent leur plein, et c’est toujours sous le soleil de la Côte d’Opale que se succèdent les unes après les autres les épreuves du CSI3* d’Hardelot. Hier matin, se sont mesurés les chevaux de 6 et 7 ans. Des épreuves qui ont souris aux Tricolores, puisque c’est d’abord Reynald Angot qui s’impose chez les 6 ans en compagnie de Philoméne de Grandry (Quidam de Revel), en soufflant la victoire à une autre Tricolore, Clémence Laborde et sa fille de Kannan, Pianola du Lys. Du côté des 7 ans, Aldrick Cheronnet et Elcara Van de Heide (Darco) remportent la victoire.

En plus d’être habile, il fallait une sacré dose de rapidité, en seconde partie de journée, pour remporter la victoire, ou espérer être au classement, dans l’épreuve intermédiaire où 121 couples étaient au départ. C’est finalement la Grande-Bretagne, en la personne de Graham Lovegrove, qui mettra tout le monde d’accord. En selle sur Carrington, le Britannique grille la politesse de quelques centièmes de secondes à Nicolas Delmotte et Coriano.

Deuxième étape qualificative pour le Grand Prix de dimanche, le prix Littoral Batteries, qui s’est couru en fin de journée, a causé bien du souci à plus d’un cavalier. Une ligne double (spa/vertical), sept foulées, rivière, six foulées, vertical était l’une des difficultés majeures du parcours. Il faudra attendre le seizième partant et l’Ukraine, en la personne de Cassio Rivetti en selle sur Vat et viens Van de Zel, pour applaudir le premier sans faute. Sur les 80 partants, ils ne seront que 10 couples à se qualifier pour le barrage. Michel Robert et Kellemoi de Pepita signeront le meilleur temps, mais sortiront de piste avec quatre points de pénalité. Le Tricolore Bertrand Pignolet tentera bien de s’emparer de la tête du classement, mais c’était sans compter sur la motivation de son concurrent belge, Philippe Lejeune en selle sur Boyante de Muze. Ces derniers améliorent le chrono de près d’une seconde, et s’emparent de la victoire. Toujours très bien classé chaque année à Hardelot, le cavalier belge se dit confiant pour dimanche (voir itv). Au programme de samedi, en point d’orgue, l’épreuve des 6 barres qui ravit année après année le public hardelotois.