Les titres pour Antonin Moutarde en Pro 2, et Geoffroy Coligny en Pro
dimanche 11 octobre 2009

master pro 2009- moutarde
Antonin Moutarde © Béatrice Fletcher

Visiblement ému, Antonin Moutarde conclut son championnat par une très belle victoire en bouclant les deux tours de la finale sans commettre une faute, et emporte le titre 2009 associé à Lascar de Moulinet, un mâle fils de Brandy de la Tour qui lui appartient et qu’il travaille depuis quatre ans. Interview des champions à voir

Après six ans chez Gilbert Doerr, et un passage chez Olivier Guillon, puis chez Hrevé Godignon, Antonin, qui a récemment passé son BPJeps, est actuellement à la recherche d’une situation stable qui lui permettrait de poursuivre sa carrière. Sans doute ce nouveau titre sera-t-il de nature à générer une proposition intéressante. Sur la seconde marche du podium, le normand Fabien Dubreucq en selle sur Sweety Dehalais. « C’est une bonne surprise. On était sans fautes dans la chasse, mais pas assez vite, on s’est retrouvés 25ème. Hier, dans la seconde étape, je remonte 20 places grâce à un sans faute, et aujourd’hui je pensais au mieux me retrouver 4ème ou 5ème. » Installé dans ses propres écuries à côté du Neubourg, Fabien travaille depuis 10 ans avec Gilbert Doerr, qui lui loue une partie des installations. Parmi les 20 chevaux présents dans ses écuries, Fabien se concentre sur les jeunes chevaux, dont sa partenaire pour ce championnat qu’il monte depuis qu’elle a sept ans. Le leader provisoire des deux premières phases, Romain Bourdoncle (Ninon des Loulou) perd quant à lui la tête de l’épreuve suite à une faute dans la première manche, mais reste sur le podium et s’adjuge une 3ème place largement méritée. Pierre Cimolai (Melfos de Sury), Hugo Barthelaix (Magique Saincrit) et le tenant du titre 2008 Xavier Pelat prennent respectivement les 4ème, 5ème et 6ème place.

A suivre l'interview du vainqueur

Après une première manche où les sans fautes se sont accumulées, l’ultime parcours du championnat Pro 3 a occasionné de sérieux bouleversements dans le classement. Mais le jeune Geoffroy de Coligny a su garder sa concentration pour mener Némée du Lesne à la victoire avec un nouveau sans faute. Après un bon début de saison, un mauvais championnat de France junior l’avait amené à faire examiner sa jument, qui s’est révélée souffrir du garrot. En reprenant la compétition début septembre, Geoffroy s’est trouvé à la porte du championnat Pro2, mais n’a pas à le regretter ! Son dauphin est le francilien Gwenael Garo. Il montait Kamaïeu de Commarin, un cheval qu’il avait débuté en jeune chevaux et que lui a confié sa propriétaire pour cette saison. Il est installé près de Palaiseau dans une structure accueillant une vingtaine de chevaux entre écurie de propriétaires et élevage. Il décroche son premier podium en championnat de France. Médaille de bronze, Anouk Soulier avait déjà été médaillée mais en CCE. Installée près de Dinan, elle a orientée sa saison avec Odyssée du Saillan, une Apache d’Adriers confiée par son éleveur sur la saison de 7 ans de cette jument, avec une 2e place dans le GP de cette génération sur le CSI de Dinard. Après le championnat lors de la Grande Semaine, elle a choisi de participer au Pro 3 pour laisser cette jument pleine d’avenir décompresser. Un bon choix !