Longines Global Champions Tour de Monaco: Passe de trois pour Richard Spooner
dimanche 30 juin 2013

Monaco 13- le podium
Le podium du Global Champions Tour de Monaco 2013 © FEI

« Hat trick » pour Richard Spooner qui enlève pour la troisième fois avec son fidèle Cristallo le Grand Prix du Prince de Monaco présenté cette fois par HSBC ; le sixième du circuit Longines Global Champions Tour 2013.

2008, 2009 le holsteiner Cristallo (Caretino x Cicero) qui était l’an passé le meilleur cheval du classement WBFSH n’avait que dix ans et Richard n’habitait pas encore la France. L’un et l’autre ont vieilli ensemble, cultivant leur relation au point qu’aujourd’hui le Californien d’origine déclare « Cristallo est un membre de la famille à part entière. Un style inimitable, un cœur « gros comme çà » et au final, à quinze ans, une efficacité redoutable dont il fit preuve une nouvelle fois ce samedi soir, au barrage qui l’opposait à Edwina Tops Alexander avec Guccio et William Funnel avec Billy Congo.

De fait ses adversaires lui avaient facilité les choses. L’Australienne qui semble avoir enfin trouvé ses marques avec le fils de Quick Star, essuyait un refus inopiné en fin de parcours, sur un vertical dos à l’entrée du paddock. William Funnel qui affiche une remarquable constance puisqu’il était des trois derniers dénouements du circuit (Londres avec une 4e place, Cannes où il termine deuxième derrière Marcus Ehning, et cette fois Monaco) concédait, lui, une faute sur ce même vertical. Pour Spooner l’affaire était donc claire : sans faute et c’était la victoire. Plus facile à dire qu’à faire !

Trois cavaliers seulement au barrage… Le chef de piste Belge Luc Musette a surpris son monde à commencer par les Français ou seuls Roger Yves Bost (Quaoukoura du Ty) et Thierry Rozier se qualifiaient pour la seconde manche ouverte aux dix huit meilleurs de la première. Une échappée qui souriait davantage à Thierry Rozier, qu’à son voisin de Barbizon. Thierry qui n’avait jamais participé à un Grand Prix 5* du Global, dont les derniers parcours à ce niveau remontent à une dizaine d’années, avait envie de se faire plaisir avec Tintero le cheval de son élève Charlotte Casiraghi. Résultat : une huitième place, ce qui sincèrement était inattendu.