Madrid : Rolf-Göran Bengtsson enfin sacré !
dimanche 18 septembre 2011

madrid bengtsson podium
Rolf Göran Bengtsson, Carsten Otto Nagel et Nick Skelton

Beaucoup pensaient que tout était joué, que le podium Nagel, Schröder, Skelton s’imposait et pourtant… pourtant tout a basculé dans les dernières minutes, en faveur du Suédois Rolf-Göran Bengtsson qui accueillait avec sa réserve naturelle le premier sacre individuel de sa carrière.

Cinquième au  provisoire avant la finale en deux manches de cet après midi, peu de gens avaient  parié sur la victoire du vice-champion olympique, habitué aux places d’honneur. Pas même le principal intéressé, persuadé d’avoir « loupé sa chance » en plombant son score le vendredi pendant la finale par équipe. Seulement aujourd’hui, avec Ninja-La Silla, il bouclait l’un des trois double sans faute dans le temps… contrairement aux quatre cavaliers qui les devançaient à la tête des opérations.
Carsten-Otto Nagel et sa fantastique Corradina commettaient une petite faute sur chaque manche, le couple retrouve donc la saveur déjà découverte en 2009 de la médaille d’argent. Le Britannique Nick Skelton a lui  fait sensation avec un Carlo incroyable toute cette semaine.  Mais le n°5 puis le milieu de triple dans la redoutable ultime ligne aura bloqué l’ascension du duo sur la troisième marche du podium. Carsten-Otto Nagel et Nick Skelton comptent accorder un peu de repos à leurs partenaires, même si selon  Nick Skelton : « Carlo serait tout à fait en forme pour concourir la semaine prochaine s’il avait à le faire… ». Rolf Goran Bengtsson a lui encore du pain sur la planche aux côtés de son équipe. Même si’ les Suédois ont décroché leur qualification olympique, il faut maintenant « penser dès le week end prochain à revenir en Ligue 1  ! »
Schroeder, le grand perdant
Au pied du podium, on retrouve Gerco Schröder. Le plus malheureux, le plus inconsolable. Lui qui avait plus d'une barre d'avance, a renversé deux obstacles dans la dernière ligne. Son bon gris, New Orleans qui n’avait pas effleuré une barre jusqu’à cette fin d’après midi a-t-il été gêné par la fanfare de la Garde Royale ? C’est en tout cas sa version même si son sous train paraît aussi en cause. Bredouilles, défaits, 4es comme par équipe, les Hollandais !
Ces deux manches se sont finalement révélées assez peu fautives, 8 sans faute dans chaque manche, malgré des lignes positionnées à la fin des parcours.  Un chrono plus serré aurait sans doute pimenté davantage le cocktail technique du chef de piste espagnol Santiago Varela.   
Les Français font grise mine
Après une médaille d’argent par équipe, beaucoup d’espoirs semblaient permis ; les Bleus  repartaient tous entre la 6e et la 11e place, mais les choses n’ont pas tourné à leur avantage.
Pénélope Leprévost prend finalement la meilleure position des tricolores au classement final : 7e. Et l’élégante amazone risque de regretter amèrement cette touchette de Mylord Carthago sur le tout dernier oxer (sortie de double) de la première manche, car son enthousiasmant sans faute en deuxième partie d’épreuve  lui aurait alors offert  la victoire ! « Forcément, quand on ne vise plus le podium, la pression retombe », commentait sobrement  la cavalière sur le départ avec les autres membres d’un french team peu loquace. 5e, entre les deux manches, Michel Robert  termine à la treizième place du championnat. Impossible de réitérer le superbe sans-faute de Kellmoi en seconde manche qui lui valait une belle remontée après la première manche. Les espoirs de podium échoueront sur les n°5 et l’ultime oxer. Des fautes également au compteur de Kévin Staut et Silvana de Hus le gros oxer numéro 5 derrière lequel il fallait tourner très sérré pour aller chercher le mur en première manche puis l’entrée de triple dans la seconde. Le champion d’Europe 2009 termine la compétition 2011 sur une décevante quatorzième place. Quant à Olivier Guillon, auteur de 8 points de pénalité en première manche dans deux des trois doubles (mais le mur maudit fût bien franchi !),  il  abandonnait en milieu de seconde manche, après une faute de Lord de Theize  dès le numéro 2, synonymes d’une dix-neuvième place pour le couple. L. B.

Résultats détaillés ici

Commentaires


Jacques,Élie,Joseph D | 18/09/2011 23:17
Rolf Goran Bengtsson ... la classe ! Un grand professionnel , discret et terriblement efficace. Bravo à eux !!