Marie Demonte: "C'était chouette, mais on n'oublie pas"
lundi 08 décembre 2014

barcelone 2014 Marie Demonte et Qoatao de l'Isle
Marie Demonte et Qoatao de l'Isle

Marie Demonte, Aldrick Cheronnet, Philippe Wolf, Olivier Robert... avaient choisi de courir ce week-end le CSI** de Barcelone et la Marseillaise a retenti quatre fois, grâce à Olivier Robert qui a gagné trois épreuves avec Catapulte et à Marie Demonte qui enlève le Grand Prix avec Qoatao de l'Isle et qui a répondu à nos questions.

Vous êtes à Barcelone depuis deux semaines, et terminez avec une victoire dans le Grand Prix, félicitations. Comment s'est déroulée cette dernière épreuve?
Marie Demonte : "C'était un bon Grand Prix, et à la reconnaissance, je me suis dit qu'il y avait du travail. La piste n'est pas très grande et la chef de piste, que je connais bien puisque je viens depuis une dizaine d'années, propose toujours des tracés complexes avec des lignes qui nécessitent d'être très présent. Je suis partie en début d'épreuve puisque j'avais le n°12, et Qoatao de l'Isle s'est vraiment bien donnée et signe un magnifique parcours. Il y avait déjà un sans faute, et il n'y en a eu qu'un seul ensuite. Alors au barrage, j'ai essayé d'aller le plus vite possible, elle n'est naturellement pas très rapide mais cette fois c'est passé !"

Pouvez vous nous parler de cette jument?
M.D. : "C'est une jument fantastique que j'ai récupérée en septembre. Elle appartient à Virginie Couperie pour moitié et depuis que je l'ai reçue, elle est toujours sans faute. Sur son premier concours, à Castres, elle gagne deux épreuves, se classe également à Barbaste, ... Le but est de l'amener au plus haut niveau pour la commercialiser. Elle est épatante, elle n'avait jamais fait ce niveau et je ne sais pas jusqu'où elle va aller, mais je vais prendre mon temps, ne pas la brusquer, il faut qu'elle prenne de la maturité pour le moment."

Quels sont les autres chevaux de votre piquet?
M.D.  : "J'essaie tranquillement de me reconstruire un piquet, j'ai Tostaky de la Loue, un très bon 7 ans qui a pour objectif les 145. Il y a également,  Tsigane du Gers, confiée par Gérard Brescon, le naisseur de Sirrocco du Gers, le cheval champion du monde des 7 ans en complet avec Thomas Carlile.  Tsigane est d'ailleurs sa soeur utérine. C'est une jument très sensible, qui a pour but d'être conservée, je prends donc mon temps avec elle. Enfin, j'ai Royalty du Genet, que montait Laurent Le Vot et qui appartient à Philippe Belle. Je l'ai depuis peu de temps. J'essaie donc de me mettre bien avec pour qu'il retrouve son niveau sur 140, et nous verrons la suite. J'ai enfin plusieurs jeunes chevaux, le but est toujours de déceler la perle rare !"

Où en êtes vous de l'achat d'un nouveau camion?
M.D.  : "J'en ai acheté un depuis un mois, c'est d'ailleurs cet achat qui m'a permis de rencontrer M. Belle! C'est vraiment grâce au groupe de soutien que j'ai pu investir dans ce très beau camion, cela m'a vraiment beaucoup aidé, et je tiens vraiment à remercier toutes ces personnes qui se sont mobilisées."

Après cette année 2014 particulièrement difficile (lire ici), que peut-on vous souhaiter pour 2015 ?
M.D.  "Juste une année normale! ça a été très dur pour toute l'équipe, nous n'avons pas encore oublié et nous ne le pourrons certainement jamais.  Nous sommes désormais plus "relax" enfin, je ne sais pas trop comment dire, mais nous relativisons davantage et nous nous fixons moins d'objectifs. Ce n'est vraiment pas facile de s'en fixer derrière Rhune, On adore nos chevaux mais rien n'est plus pareil, alors on reconstruit, doucement, ces trois victoires à Barcelone* c'était très chouette, mais on n'oublie pas...."

*Avant le Grand Prix du CSI** ce week-end, Marie Demonte avait remporté 2 épreuves avec Tsigane du Gers sur le CSI* la semaine précédente