Morocco Royal Tour : J-2 avant le lancement de l'édition 2022
mardi 04 octobre 2022

Le MRT fait son grand retour en 2022
Le MRT fait son grand retour en 2022 © MRT/RB Presse/Pascal Renauldon

Après deux années de suspension consécutives à la crise sanitaire, le Morocco Royal Tour fait son grand retour dans le calendrier des sports équestres pour trois week-ends de compétition, dont une Coupe des nations. Début des hostilités : ce jeudi 06 octobre.

Le Maroc est une terre d’accueil. C’est dans cet esprit qu’a été créée la Fondation Morocco Royal Tour il y a douze ans : recevoir le monde des sports équestres sur trois magnifiques concours dans les meilleures conditions possibles. À partir de ce jeudi 06 octobre, et jusqu'au dimanche 23 octobre, le Maroc est de nouveau l'hôte de ses trois étapes, qui se tiennent à Tétouan, Rabat et El Jadida. Avant de retrouver les pistes en indoor, les grands noms du saut d'obstacles mondial s'offrent une dernière cure de soleil. Les éditions précédentes ont vu défiler des champions olympiques, des champions du monde ou d’Europe, mais également des champions d'Afrique ou des médaillés des Jeux Panaméricains, ainsi que des numéros un mondiaux. Cette année encore, une série de trois évènements labellisés 4*, deux CSI à Tétouan et El Jadida et un CSIO à Rabat, sont au programme. 

Trois semaines de grand sport

Au cours de ces trois week-ends de concours, trois Grands Prix 4*, tous qualificatifs (pour les cavaliers de la ligue arabe/nord-africaine) pour la finale Coupe du monde FEI, qui aura lieu du 04 au 08 avril 2023 à Omaha, aux Etats-Unis. L'étape de Rabat, du 13 au 16 octobre, accueillera également une Coupe des nations le dimanche après-midi, où douze nations représenteront quatre continents du globe. Pour la première fois, l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas et le Portugal feront le déplacement pour prendre part à cette compétition, rejoignant ainsi les habitués, à l'image du Brésil, du Canada, de la France, de la Suisse ou encore - bien évidemment - du Maroc. Les premiers chevaux sont d'ailleurs d'ores et déjà arrivés sur le continent africain. 

Au sein de ces équipes, on retrouve de grands noms de ce sport comme la Brésilienne Luciana Diniz, qui courait sous couleurs portugaises et qui revient à ses premiers amours, mais aussi la Canadienne Beth Underhill, qui revient au Maroc après une saison particulièrement brillante, où elle a remporté le Grand Prix du CSIO5* de La Baule en mai dernier. La France se présentera également avec une équipe compétitive menée par l’ancien n°1 mondial, Simon Delestre, qui fait généralement du Morocco Royal Tour un incontournable de son calendrier. L’Allemagne comptera sur son nouvel atout, David Will, qui s’était révélé en 2021 se classant sixième de la finale Coupe du monde FEI de Göteborg et septième du championnat d’Europe de Riesenbeck, où il décrochait également la médaille d’argent par équipe.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du Morocco Royal Tour