Paraéquestres: Sacrés à Equitalyon
mardi 06 novembre 2012

para lyon12_Remise des prix Cindy Duval
Remise des prix pour Cindy Duval © PSV

Valéry Charley, Cindy Duval, Guillaume Bienaimé, Pascaline Dalseme et Ophélie Defavitski sont les champions paraéquestres 2012, au terme d’une finale très disputée à Equitalyon.

Peu de surprise dans la hiérarchie après cette finale au coefficient 1,5. Les vainqueurs du circuit ne l’ont pas forcément remportée,mais ceux qui abordaient la dernière étape en tête des opérations grâce aux points cumulés lors des différentes étapes  ont réussi à conserver leur avance.

Cette fois, le parcours du Grand Prix Merial,  proposé à la vingtaine de concurrents para équestres, semblait moins redoutable dans le tracé que ceux des dernières étapes, avec des enchaînements d’obstacles plus simple à mémorisé, heureusement peut-être, car la technicité de la prestigieuse piste d’Eurexpo donnait déjà énormément de fil à retordre, même aux couples les plus aguerris.En para équestre Elite, Jonathan Gauthier remporte magistralement l’épreuve d’Equita grâce à un parcours initial parfait, et à un barrage sans pénalité face à José Letartre. Valéry Charley, lui, très régulier tout au long de la saison s’adjuge le circuit.

En para équestre 1, Cindy Duval reste indétrônable et vient étoffer un palmarès déjà bien rempli d’une victoire lyonnaise et d’un sacre national.

En para équestre 2 les choses étaient plus ouvertes, et c’est peut être dans cette catégorie que la finale fut la plus disputée, avec un barrage à 4 à l’avantage d’Audrey Gaudin/Prety Spy double sans fautes avec un chrono canon de 43 secondes. Pas suffisant pour ravir le circuit à Guillaume Bienaimé, également du barrage mais dont une petite faute d’Ilior Noir  le privait du doublé. Pascaline Dalseme s’impose elle  en para équestre 3 avec le fabuleux Hyper Debcrevon toujours fidèle au poste. En paraéquestre 4, Salim Ejnaini signe une très belle fin de saison et s’adjuge une nouvelle victoire ; Si ses études de kinésithérapeute ne lui avaient pas demandé de renoncer à courir certaines étapes du circuit, pas sûr que le trophée national serait resté aux mains d’Ophélie De Favitski, tant le couple qu’il forme avec le généreux fiord Yvoir est opérationnel.

A présent, place à une trêve hivernale qui sera de plus courte durée que les années précédentes, car la saison 2013 devrait commencer dès début février du côté de Marcq-en-Baroeil.

Tous les résultats en cliquant ici!