Paul Estermann conteste sa condamnation pour maltraitance animale
lundi 23 septembre 2019

Paul Estermann
Paul Estermann © Scoopdyga

Il y a du remou du côté de la frontière suisse et plus précisément chez Paul Estermann. Après deux ans d'enquête, le cavalier a été jugé coupable de maltraitance animale et se voit contrait à verser 19 500 francs suisse en plus des frais d'avocat. Le cavalier ne compte toutefois pas en rester là, il a d'ors et déjà fait appel.

L'affaire a démarré en 2017 lorsque Zdenek Dusek, l'ex-groom de Paul Estermann qui venait d'être renvoyé pour avoir volé plusieurs milliers de francs suisses, était allé prévenir la justice de la brutalité du cavalier envers ses chevaux. Un an plus tôt, il aurait cravaché sa jument olympique Castelfield Eclipse (décédée en mars dernier alors qu'elle profitait de sa retraite) jusqu'au sang. Le témoignage du groom aurait été appuyé de photos qui ont été publiées dans le quotidien zurichois "Blick" (voir ici). La cruauté envers les animaux étant évidemment un délit, la police a ouvert une enquête. Il y a peu de temps, le ministère public de Sursee a rendu son verdict et déclaré le cavalier coupable. Le cavalier a toutefois souhaité faire appel. 

De son côté, la Fédération Suisse des Sports Equestres a pour l'instant renoncé à le punir en faisant valoir sa présomption d'innocence tant qu'aucune décision définitive ne sera rendue. Le cavalier peut donc concourir et devrait se rendre à la finale du circuit Coupe des nations la semaine prochaine avec Lord Pepsi.