Philippe Guerdat : « tous les voyants sont au vert pour Herning »
jeudi 08 août 2013

Philippe Guerdat
Philippe Guerdat © Scoopdyga

Le coup d’envoi des championnats d’Europe de saut d’obstacles sera donné lundi 19 août à Herning, au Danemark. Forme des couples, programme des prochains jours… Le point avec le sélectionneur national, Philippe Guerdat.

« Les chevaux viennent de subir un check-up vétérinaire et tous les feux sont au vert, nous informe Philippe Guerdat, le chef d’équipe des Bleus, qui vient de recevoir les derniers résultats d’examens et d’analyses. Comme toujours nos avons détecté deux ou trois petites choses mais pas de problèmes qui pourraient gêner leurs performances. Nous avons pour l’instant de la chance car ce n’est pas le cas pour toutes les autres équipes… »

Et les prestations des cinq couples sélectionnés, qui sont tous ressortis lors du CSI5* de Chantilly (19-21 juillet) et/ou du CSI4* de la Corogne (26-28 juillet) ont confirmé son choix, dévoilé mi-juillet. « Orient Express HDC était un peu moins bien à Chantilly que lors de ses dernières sorties mais il avait un problème de ferrure que nous avons totalement résolu depuis. Quant aux autres, ils sont plutôt sur la pente ascendante », souligne le sélectionneur.
Eugénie Angot/Old Chap Tame (Carthago), Roger-Yves Bost/Myrtille Paulois Castle Forbes (Dollar du Mûrier), Patrice Delaveau/Orient Express HDC (Quick Star), Aymeric De Ponnat/Armitages Boy (Armitage) et Kevin Staut/Silvana HDC (Corland) se retrouveront pour un stage en Normandie la semaine prochaine. « Nous allons travailler et vivre en groupe pendant trois jours : mardi, mercredi et jeudi, avant de prendre la route pour le Danemark. Les chevaux feront le voyage en camion en deux étapes, avec une arrivée prévue samedi soir ou dimanche matin », détaille-t-il.

La visite vétérinaire est en effet programmée dans la matinée du lundi 19 août et la warm-up dans l’après-midi. Les épreuves débuteront, elles, dès le mardi 20 août avec la chasse à 16 h 45. On ne sait en revanche toujours pas qui endossera le rôle de remplaçant… « Je veux que personne ne se démobilise », souligne Philippe Guerdat.