Responsable mais pas coupable
mercredi 02 avril 2008

boissiere7-kawiak-abc
Igor Kawiak et ABC Cri Cri - Ph. C. Bigeon

Contrôlé lors des championnats d’Europe juniors de saut d’obstacles à Auvers, ABC Cri Cri le cheval d’Igor Kawiak s’est révélé positif à la morphine. Même s’il a été prouvé qu’il s’agissait d’une contamination accidentelle de son alimentation, la sanction prononcée par la FEI est la disqualification.

Cette décision en date du 7 mars 2008 et publiée sur le site de la FEI est encore suspendue à un éventuel appel possible jusqu’au 7 avril mais Madame Kawiak indique qu’une nouvelle procédure ne changerait malheureusement rien et qu’il a déjà été clairement établi qu’Igor Kawiak n’était pas fautif. La contamination d’un lot d’aliment livré par UAR et due à une pollution accidentelle d’une des matières premières est à l’origine de la présence de morphine. Quoiqu’il en soit, le rapport de la FEI indique que « la quantité de la substance prohibée retrouvée dans l’urine du cheval est sans importance » et que la « PR » c'est-à-dire la personne responsable, Igor Kawiak, « a rapporté la preuve que l’infraction de dopage n’était pas intentionnelle et qu’elle n’a fait preuve d’aucune faute » …mais « la présence d’une substance prohibée entraîne néanmoins une responsabilité objective de la PR, indépendamment de toute faute….le Tribunal se voit dès lors dans l’obligation d’appliquer la sanction « sportive » qui est la disqualification de la PR et de son cheval du Concours » . Une telle logique est implacable mais réellement dommageable pour le cavalier et ses coéquipiers puisque Igor Kawiak,qui s'est par ailleurs illustré récemment sur les CSI d'Arezzo, était membre de l’équipe médaillée de bronze à Auvers en juillet dernier. Sa disqualification entraînera donc probablement la perte de la médaille pour l’équipe de France.