Reynald Angot et Thomas Leveque, maîtres du samedi
samedi 24 avril 2010

hardelot10-3vainqueurs puissance
Les trois vaiqueurs de l'épreuve des 6 barres © Sylvia Flahaut

Le soleil continue de briller sur le terrain de concours d’Hardelot. Au programme de cette troisième journée de compétition, trois épreuves, dont une 140 à barrage et celle des 6 barres, qui a vu la victoire ex-aequo de Thomas Leveque, Alex Duffy et Koen de Waele. Retrouvez le cavalier au micro de Sylvia Flahaut

L'interview de Thomas Leveque à voir!

Ils ont été nombreux à se masser autour du terrain en herbe hardelotois, cet après-midi, pour assister à l’épreuve des 6 barres. Légèrement en diagonale, l’impressionnante ligne de six verticaux bleus a d’abord été franchie par 36 couples, dont la moitié n’a pas pu repartir au second tour. Petit à petit, barrage après barrage, la liste de partants diminue. Certains, comme Nicolas Delmotte en selle sur Luccianno, après deux très beaux passages, décideront d’en rester là. Hervé Godignon, en selle sur Querida Relais Pachis, fera de même, préférant préserver sa monture pour le Grand Prix de demain. Les chances tricolores s’amenuisent, mais c’est sans compter sur la motivation du Nordiste Thomas Leveque, qui compte bien aller jusqu’au dernier tour et s’imposer sur ses terres. Tandis que les deux speakers encouragent le public à soutenir les cavaliers, le dernier tour approche. Sur les 5 couples restants, seuls trois parviennent à franchir 2 mètres : Thomas Leveque en selle sur Mack Hoy (For de la Hardière), le Belge Koen de Wael et Corotino (Caretino) et l’Irlandais, Alex Duffy en compagnie de Courtown (Clinton)

La dernière barre de la ligne monte à 2,05 mètres. Les trois couples repartent, les spectateurs retiennent leur souffle. Mais, finalement, chaque monture ira à la faute. Lors de la remise des prix, la coupe est originalement décernée à l’applaudimètre. C’est bien sûr Thomas Leveque, Tricolore et natif du Pas-de-Calais qui plus est, qui obtiendra le plus de ferveur de la part du public hardelotois. Ce jeune Boulonnais a débuté au Club hippique de La Capelle (62), pour ensuite suivre une formation à la maison familiale et rurale de Campagne-lès-Boulonnais. Après un tour chez Bruno Broucqsault, il travaillera 3 ans chez Jacques Bonnet. Aujourd’hui, depuis près de deux ans, Thomas travaille jeunes et vieux chevaux au Haras de Vulsain. « C’est la seconde année que je monte Mack Hoy, explique le cavalier. C’est un entier qui a beaucoup de force, qui est serein dans sa tête et plutôt respectueux. L’année dernière, j’ai gagné le GP 145 à Roanne. Blessé en fin de saison, victime d’une tendinite, le cheval recommence doucement la compétition. Dans trois semaines, nous irons à Cluny, courir le Grand Prix ». Un peu plus tôt dans la journée, un autre Tricolore a reçu les honneurs. Il s’agit de Reynald Angot, qui remporte l’épreuve 140 au barrage, en compagnie de Jumper Paluelle (Arpege Pierreville). Au programme de demain, les Grands Prix des chevaux de 6 ans, 7 ans et du CSI3*, où 50 couples qualifiés se disputeront la victoire.