Rolf-Göran Bengtsson s’offre l’étape Coupe du Monde Rolex de Lyon
dimanche 30 octobre 2011

Equita'Lyon 2011- Rolf Goran Bengtsson
Rolf Goran Bengtsson et Casall La Silla © Jean Louis Perrier

Le champion d’Europe 2011 Rolf-Göran Bengtsson a mis a profit l’étape lyonnaise Coupe du Monde FEI Rolex pour s’affirmer dans le circuit d’hiver. Avec Casall la Silla, il s’impose dans un barrage des plus relevés où Kévin Staut et Michel Robert jouent bien placés.

 Ne pas effeuiller les marguerites !

 Comme on pouvait s’y attendre, le parcours proposé pour la 3eétape du circuit Coupe du Monde FEI Rolex n’avait rien d’une promenade bucolique même si le triple se déclinait entre de joli chandeliers garnis de marguerites. Cette combinaison en 7, comme le double Rolex en 11 se sont avérés particulièrement fautives. Le vertical en 2 donnait déjà un avant goût des difficultés qui ne manquaient pas jusqu’au dernier. Jérome Hurel avec Ohm de Ponthual très à l’aise sur ce parcours aux côtes maxi, n’échouera d’ailleurs que de peu pour une faute sur l’ultime obstacle. Pour les deux autres ‘’O’’, Old Chap Tam/ Eugénie Angot et Orient Express/ Patrice Delaveau, c’est le sévère vertical en 12 pour le premier, et la sortie du triple pour le second qui les privaient du barrage. Malgré la série de difficultés proposées, Steve Guerdat avec Nino des Buissonnets ouvrait par un sans-faute suivi du même résultat par Michel robert avec Kellemoi de Pépita. La suite montra que le parcours avait bien le lot de difficultés remarquées ! Au final, neuf couples décrochent leur billet pour le barrage.

 L’heure d’hiver réussi au Suédois

 D’entrée de jeu, Steve Guerdat renouvelait un sans-faute avec Nino des Buissonnets, un fils de Kannan entré dans son piquet début 2011. ll conclut à la 3eplace, une belle récompense pour le cavalier jurassien qui lors des débuts avec sa nouvelle monture n’avait pas passé le 1! Michel Robert tout comme Kévin Staut obtenaient aussi un nouveau sans faute mais sans pouvoir rivaliser au chrono. Un peu plus d’un mois après son titre européen, Rolf-Göran Bengtssson a montré qu’il savait varier les plaisirs de la victoire avec Casall La Silla. Un tracé tiré au cordeau avec un tourniquet parfait sur l’enchainement en demi-volte des deux verticaux, et une bonne galopade pour l’ultime vertical , et l’affaire était dans la poche. Katharina Offel a pourtant mis toute sa volonté pour faire mieux avec Cathleen 28, une 9 ans qu’elle monte depuis 2 ans et qui débute à ce niveau. Elle n’échoue que de 0, 07 ‘ et prend bon espoir pour représenter les couleurs ukrainiennes aux J.O de Londres.