Thierry Rozier dit au revoir au haut-niveau
lundi 05 octobre 2020

Thierry Rozier
Que ce soit en piste, à pied ou sur les réseaux sociaux, Thierry Rozier n'a pas manqué de régaler les amoureux des sports équestres ! © Scoopdyga

Au fil de ses publications sur les réseaux sociaux, cela ne faisait pas trop de doute. A 56 ans, Thierry Rozier a décidé de ne plus concourir à haut-niveau et se sépare donc de ses montures de tête : Venezia d'Ecaussinnes, Star et Wouest de Cantraie Z. Il s'est expliqué quant à sa décision.

Ce soir au cours d'un live sur Instagram teinté de larmes et d'émotion, Thierry Rozier a annoncé mettre un terme à sa carrière de haut-niveau. "J'ai perdu la motivation ces derniers temps", a-t-il expliqué en invoquant aussi des raisons personnelles.

Thierry s'était remis à cheval fin 2016 avec l'objectif d'aller aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Seulement, le Covid-19 est passé par là et sa jument de tête Venezia d'Ecaussinnes a pris de l'âge, Thierry a donc préféré en rester là. Il a pourtant touché son rêve olympique du bout des doigts en courant sur les plus belles pistes du monde comme Aix-la-Chapelle, La Baule... et en devenant même le réserviste de l'équipe de France lors des JEM de Tryon. D'un commun accord avec sa propriétaire Electra Niarchos, Venezia va donc profiter d'une belle retraite non sans concourir une dernière fois à Grimaud. "Elle est sur la route en ce moment. Elle fera les épreuves du CSI 2* cette semaine parce qu'elle revient d'une période d'arrêt avant de courir le 4* la semaine prochaine. Nous avons essayer de gagner mais ça ne sera pas facile alors nous allons au moins tenter de faire au mieux", confiait Thierry.

Quant à la fabuleuse Star, redoutable compétitrice et partenaire de voyage de Venezia, elle a déjà rejoint son nouveau propriétaire. "Elle n'a que 11 ans, elle méritait de trouver un autre cavalier. J'avais promis à Jan Tops qu'il serait le premier au courant si la jument était à vendre. 24h après l'avoir appelé, ils sont venu l'essayer et cela n'aurait pas pu mieux se passer". Cette fille de Singulord Joter vient donc renforcer le piquet déjà conséquent du Japonais Mike Kawai. "C'est ma groom Virginie (Blaise, ndlr) qui l'a emmenée au Pays-Bas il y a six jours. Depuis il ne se passe pratiquement pas un jour sans que Jan ne m'appelle pour savoir quel mors mettre etc. Je serai avec elle sur les paddocks pour faire en sorte que tout se passe au mieux."

Reste Wouest de Canteraie, confié par son ami Guillaume Canet, occupé avec le tournage du prochain Astérix. Il fera lui aussi ses derniers parcours avec Thierry à Grimaud en attendant de trouver un acquéreur. 

Que ses fans se rassurent, Thierry ne quitte pas le monde des chevaux et ne met pas un terme définitif à sa carrière de cavalier. Si l'occasion ou plutôt le cheval se présente, il serait bien capable de revenir sur les 5* mais pour l'instant, il va se concentrer sur le commerce et le coaching, tout en cherchant de nouvelles écuries proches de la région parisienne pour s'y installer avec ses propriétaires. Bon vent Thierry !