Triomphe allemand et sursaut français
vendredi 16 juillet 2004

aix2004 - éric navet
ph : jean-louis perrier

En s’imposant haut la main dans la Coupe des Nations, l’Allemagne renoue sur son terrain avec une victoire qui lui échappait depuis 1998. Après une première manche descente aux enfers, les Français remontent la pente autour du couple pilier Eric Navet /Dollar du Murier-Hauts de Seine pour se hisser sur la 3e marche du podium.

Surprise jeudi soir à l’annonce de la composition de l’équipe allemande où n’apparaissait pas Ludger Beerbaum , pourtant omniprésent aux prix depuis le début du concours que ce soit avec Goldfever 3 ou Gladdys’S. Pour Kurt Gravemeier, le sélectionneur allemand il était impératif de voir évoluer les couples en balance pour la sélection olympique. Si Ludger Beerbaum et Markus Ehning, malgré une indisponibilité de For Pleasure à Aix la Chapelle, semblent en effet avoir leur billet pour Athènes, rien n’est encore joué pour le quatuor en lice dans cette étape du circuit Super ligue Samsung.

En photo, Eric Navet et Dollar du Murier - Hauts de seinePh : Jean-Louis Perrier

Otto Becker/ Cento-Dobel’s ont raté leur entrée en matière avec deux fautes, sur un vertical et la rivière. Mais ils se sont ressaisis à la seconde manche avec un superbe sans faute, imité ensuite par Christian Ahlmann/Cöster et Marco Kutscher/Montender, auteurs tous deux d’un tour à 4 points à la première manche. Avec ce trio de scores vierges, Mérédith Michaels-Beerbaum/Shutterfly, sans faute en première manche, n’avait pas besoin de se remettre à l’ouvrage ! Restait aux autres équipes à ferrailler pour les accessits sur le podium !

En photo, Christian Ahlmann et CösterPh : Jean-Louis Perrier

Le tirage au sort de l’ordre de départ n’ayant pas souri à la France, Florian Angot était le tout premier à s’élancer sur le tour monté par Frank Rothenberger. Un tour plus massif (presque tous les obstacles à 1,60 m) que technique hormis la ligne oxer, une distance assez courte pour arriver sur le triple avec en entrée une barrière blanche légère, surmontée d’une palanque. First de Launay HN fautait sur la sortie de cette combinaison. Pour Eugénie Angot et Cigale du Taillis c’est l’oxer n° 8 qui s’avérait fautif, mais surtout le couple cafouillait sur l’ultime enchaînement rivière- 5 foulées- oxer avec un refus avant ce dernier saut. Un score de 11 points qu’on aurait bien aimé voir effacé, mais hélas avec trois fautes, Christian Hermon/Ephèbe for Ever n’arrangeait pas vraiment les affaires de l’équipe de France ! Restait à venir les champions de France, Eric Navet/Dollar du Mûrier-Hauts de Seine. Le couple n’a pas failli à sa tâche, à aucun moment en difficulté bien qu’Eric craignait un peu la fameuse ligne pour les foulées de son étalon. Malgré ce sans faute la, France pointait en 7e position, juste derrière l’Italie à l’issue du premier round !

En photo, Florian Angot et First de LaunayPh : Jean-Louis Perrier

Entre discussions techniques avec Jean-Maurice Bonneau et force mentale, les cavaliers français ont su se remettre dans la course à un podium sur lequel les tricolores n’étaient pas montés depuis 1992 . Florian Angot et Eugénie Angot obtenaient cette fois un sans faute tandis que Christian Hermon n’enregistrait qu’une faute de son grand Ephèbe for Ever. Avec un nouveau tour sans pénalité Eric Navet parachevait le travail. A l’inverse plusieurs formations étaient moins heureuses. Malgré un double clear round de Cian O’Connor/ Waterford Crystal, ( le seul double sans faute avec nos héros normands !) l’Irlande passait derrière la France, tandis que la Belgique et les Pays-Bas encaissaient une série de 4 points fatale pour le podium. Seule la formation américaine tenait le cap avec les tours parfaits de Beezie Madden/Authentic et McLain Ward/Sapphire. Avec cette 3e place, la France se maintient en tête de la Super Ligue Samsung devant l’Allemagne et les Pays-Bas.