Uélème, nouvelles positives
mardi 19 mars 2002

Bordeaux-Jouanneteau-Uélème
Olivier Jouanneteau et Uélème - Ph. P. Costabadie

Le point sur Uélème, forfait pour cause de blessure lors du Grand-Prix Coupe du Monde de Dortmund, la victoire de l'Irlande dans cette même épreuve et Edouard Coupérie qui part en quête de points sur la prochaine étape

Qualifié sur le fil du rasoir vendredi soir (18e), on attendait Olivier Jouanneteau et Uélème, seul couple tricolore en lice (Edouard Couperie/Pro Pilot II était 22e), en ouvreur de l’épreuve reine. Il n’en fût rien, ils étaient forfaits sur blessure.« Samedi matin, la jument avait un postérieur enflé, et boitait au trot, expliquait le Picard. J’ai donc décidé de la ramener immédiatement en France pour consulter son vétérinaire, Philippe George. Une échographie et une radiographie confirment une micro-fracture du canon, c’est que l’on appelle des fractures de fatigue. Uélème va donc rester au repos durant deux mois, on devrait pouvoir envisager de reprendre la compétition fin juin ou début juillet… ce qui nous laissera deux mois pour défendre nos chances pour les Jeux Mondiaux de Jerez ! »

« Ma jument va beaucoup mieux, confiait aujourd’hui Olivier Jouanneteau, non seulement elle ne boite plus, mais de surcroît la seconde radio, faite hier, ne confirme pas du tout la première. A priori, un artéfact s’était glissé sur le premier cliché ce qui laissait supposer une micro-fracture. Je l’ai mise au marcheur aujourd’hui, et elle pourrait reprendre le travail gentiment dès demain. Cela paraît prendre une meilleure tournure que prévu. Si tel est le cas, j’irais peut-être au CSI-W de Göteborg (4-7 avril). Mais, avec les chevaux il faut toujours rester prudent…

Cette treizième étape Coupe du monde était placée sous la couleur de l’espoir ! Deux petits hommes verts, ont volé la vedette à une troisième veste verte… Dans un barrage à huit très couru, l’énergique irlandaise, Jessica Kurten/Paavo N (3e) prenait rapidement le leadership sur l’ouvreuse suédoise, Malin Baryard/Butterfly Flip H & M (4e). Mais les deux derniers barragistes avaient bien l’intention d’en découdre avec ces dames ! L’audace et la niaque de l’irlandais Dermott Lennon/Liscalgot (1er) auront eu le dernier mot sur la précision du membre du team Ericsson, Marcus Ehning/For Pleasure (2e).Le lendemain, les Allemands reprenaient la main sur leurs terres. René Tebel/Le Patron Meurer’s l’emporte sur Ludger Beerbaum/Goldfever III. La troisième place revient à Rodrigo Pessoa/Baloubet du Rouet Gandini.

La cause de la finale coupe du monde n’est pas encore perdue ! Ce week-end Edouard Couperie/Pro Pilot II repart en quête de points en Hollande. Philippe Rozier/King sera également en lice pour défendre les couleurs tricolores, bien qu’il ne puisse plus espérer aller en finale. David Jobertie/Quasimodo Van de Molendreef seront un les seuls à battre pavillon français sur le sol du CSI-A qui se déroule en parallèle de l’étape Coupe du Monde.