Un Jump Bost très convivial
lundi 05 mai 2008

jumpbost8-kovacs-corina
Henri Kovacs et Corina - Ph. B. Fletcher

Les trois jours du Jump Bost CSI ** au Grand Parquet réunissaient pour la septième année consécutive quelques sept cent cinquante chevaux défendant les couleurs de treize nations sur quarante cinq épreuves ouvertes aux enfants, juniors, séniors et amateurs.

La précision absolue de l’organisation dont la famille Bost pratique les rouages depuis de nombreuses années a sans doute franchi cette fois une étape supérieure en convivialité grâce à la mise en place d’un espace restauration et détente de plus de 1000 mètres carrés installé par la société “Chez Céline” le long de la carrière des Princes. Quoi de plus agréable, entre deux tours, que de se relaxer dans un transat, ou même un hamac en grignotant un sushi, une gaufre, ou une pizza... L’ambiance détendue et les conditions climatiques estivales auront indéniablement adouci les immuables difficultés techniques posées par les dénivelés du terrain d’honneur et dont Jean Paul Lepetit et son équipe auront su jouer sans abuser tout au long du week end.

Parmi les épreuves phares, le Derby Lami Cell du samedi, doté de 20 000 euros, conduisait les cavaliers non sans quelques incidents jusqu’au gué du Grand Parquet. Grâce à l’un des deux sans faute de l’épreuve, le jeune cavalier du Team Euro Jump Raphael Goehrs (Latino des Leus) s’adjuge une confortable victoire, devançant Edouard Coupérie (Vodowaldo) et Jacques Bonnet (Jani de Blondel). Visionnez le parcours de Raphael Goehrs Le dimanche, quarante et un juniors A se disputaient leur Grand Prix soutenu par le Conseil Général de Seine et Marne. A l’issue d’un tour technique au chrono, seuls huit couples prenaient part au barrage. C’est le jeune hongrois Henri Kovacs (Corina), de retour de Palm Beach avec son coach Henri Prudent, qui s’octroie la première place devant le cavalier lorrain Georges Edmond Ngan Sassi associé à Kalif de Lusse. Laura Faye, également sans faute au barrage, termine troisième.

Le Prix du Café le Brébant, épreuve à 1m50 également dotée de 20 000 euros était ouverte aux soixante premiers du classement du meilleur cavalier. Parmi les dix sept sans faute retenus pour la seconde manche, Régis Villain (Ingres II) s’impose devant Jérôme Hurel (Kho de Presles) et Igor Kawiak (ABC Cri Cri). Podium franco français pour ce Grand Prix que le champion irlandais Cian O’Connor manque pour quelques centièmes de secondes. Jean Marc Nicolas, Thierry Pomel et Olivier Jouanneteau s’accordent également de très belles places d’honneur. L’équipe organisatrice forte de soixante personnes dirigée par les Bost se mobilisera à nouveau au Grand Parquet pour deux Championnats de France, celui des Jeunes du 10 au 13 juillet, et celui des Masters Pro du 2 au 5 octobre. A ne pas manquer ! Résultats complets sur www.jump-results.com