Wellington : une première pour Marie Hécart
dimanche 01 février 2015

wef 2015 Marie Hécart avec Myself de Breve
Marie Hécart avec Myself de Breve © Sportfot

Très belle performance pour Marie Hécart qui enlève le Grand Prix Coupe du Monde de Wellington avec Myself de Breve, précédant Ben Maher et Eric Lamaze

45 couples étaient au départ de cette épreuve dont le parcours était tracé par le chef de piste brésilien Guilherme Jorge. 10 signaient un sans faute et se retrouvaient au barrage mais seulement deux bouclaient un nouveau parcours sans pénalité.
6ème à s'élancer au barrage, Marie Hécart avec Myself de Breve était la 1ère à réaliser le double sans faute en 38'61. Juste après Kent Farrington et Willow abaissaient le chrono à 36'79 mais fautait sur le dernier, terminant finalement 4ème. Car ensuite Ben Maher et Diva II imitaient Marie mais dans un tempo plus lent de 40'55. Dernier à partir, l'homme fort de ce Winter Equestrian Festival, Eric Lamaze (vainqueur jusque là de toutes les étapes du challenge Ruby & Violette) tentait le tout pour le tout avec Fine Lady 5 . Bilan le meilleur chrono (36'54) mais une faute et la 3ème place derrière Ben et Marie.
Agée de 15 ans, Myself de Breve est une fille de Quidam de Revel que Marie a depuis 4 ans dans ses écuries. "On se connait très bien et elle est de plus en plus performante. Plus ça va et mieux ça va et c'est très agréable de l'avoir aussi en forme et compétitive", déclarait la Française après sa victoire. "Il y a une atmosphère très excitante ici et Myself aime le bruit , la foule et la nuit.". La cavalière était d'autant plus heureuse qu'il s'agit de sa première victoire en Grand Prix. "on a souvent été proche  mais au barrage soit il y avait une barre soit on n'était pas assez rapide...aujourd'hui je ne suis pas partie vite car elle peut s'exciter et fauter mais j'ai pris ma chance à la fin. Je n'étais pas si rapide et j'ai eu la chance qu'Eric Fasse une barre."
A la 2ème place Ben Maher était ravi de du comportement de Diva II (Kannan) , qui s'était imposée à l'Olympia de Londres. "Je pense que le tour initial était difficile. Les chevaux n'ont pas sauté aussi bien au barrage...J'ai joué la sécurité mais je pensais quand même être plus proche du temps de Marie". Quant à Eric Lamaze , il était aussi heureux de sa 3ème place avec Fine Lady, une jument qu'il n'avait pas achetée pour faire des parcours à 1m60 et qui l'a très agréablement surpris : "elle a très bien sauté et n'a pas du tout été gênée par l'atmosphère et les lumières."

Résultats ici