Fabien Boiron, nouveau champion de France Pro
vendredi 28 juin 2019

Fabien Boiron Jac Whiz
Fabien Boiron, champion de France 2019 Reining Pro en compagnie de Jac Whiz © Greg Niro

Il y a deux semaines, Fabien Boiron décrochait le titre de champion de France catégorie Pro en Reining. Une première dans le cadre des compétitions FFE en compagnie de son performer Jac Whiz.

Il y a quatre ans, la rédaction de l’Eperon avait interrogé l’Aquitain Fabien Boiron sur l’avenir de Jac Whiz, quarter horse, fils de Conquistador Whiz, né en France à l’élevage La Maqueline dans le Bordelais et appartenant à Philippe Castel. Le jeune cheval s’avérait déjà prometteur sur les épreuves Open du circuit NRHA géré via les Etats-Unis. Le couple a poursuivi sans relâche sa progression. L’une des victoires marquantes est certainement celle obtenue en Novembre dernier à Equita-Lyon (224 - meilleur score sur l’ensemble des épreuves de l’événement) dans l’International Open de Lyon.Cette saison, le cavalier était au départ des championnats de France Pro et faisait office de grand favori et s'est imposé avec facilité. « Comme j’ai eu l’occasion de l’expliquer, je tourne globalement sur le circuit NRHA car celui-ci correspond aux desiderata de l’élevage La Maqueline où je suis entraîneur. Cette saison, le championnat de France FFE se déroulant à Hourtin en Gironde, nous avons décidé de participer avec huit amateurs que j’ai coachés sur leurs catégories respectives. Je crois avoir apporté une impulsion particulière à ce championnat qui sur son ensemble était intéressant. Mes adversaires se sont bien battus. Nous remportons plusieurs autres médailles d’or et argent (dont le titre dans l’AM 1 pour Philippe Castel/Whizkey Coated Kiss, ndlr). Un vrai engouement est né autour de l’évènement. Pour les amateurs, on s’aperçoit qu’un titre de champion, une écharpe tricolore et une marseillaise c’est important. Ils ont abordé les étapes avec beaucoup de sérieux ou au contraire perdu leurs moyens car il y a une vraie pression à la clé et il leur fallait gérer une situation nouvelle. La FFE a fait beaucoup l’équitation Western, je le reconnaissais volontiers lors d’un échange avec le sélectionneur Guy Duponchel ».Fabien Boiron n’a jamais participé à des évènements FEI/CRI avec ses montures. Il ne peut donc prétendre à une sélection en équipe de France. « Comme expliqué en amont, c’est le choix de mon propriétaire. Je reste spectateur et ne manquerais pas de suivre les compétitions et le clan français à Givrins. L’échéance arrive à grands pas ».