-->

Finale de l'AFR: L'équitation western en action !
vendredi 26 novembre 2010

western 1
Des cavaliers western avec luc Giordano à Equisud. © Florence Chevallier

Le western a le vent en poupe. Le salon Equisud a consacré un hall entier aux différentes disciplines western. Un juste reflet de l'importance que cette discipline trouve auprès des cavaliers et aussi du public.

Le sud de la France est assez tourné vers l'équitation de travail : la monte Camargue, la Doma Vaquera… Mais les différentes disciplines western sont aussi de plus en plus pratiquées.

Pour donner suite aux concours primés dans le cadre du salon, la finale de l'AFR (Association Française du cheval de Ranch) est organisée les 27 et 28 novembre dans l'Hérault à Montarnaud, au domaine de la Fleurière.  Au programme, plusieurs concours de Ranch Horse Versatile en présence de juges américains, et des épreuves combinées (5 épreuves de dressage, travail du bétail, lasso…).

Pour cette finale, les concurrents se sont qualifiés grâce à leur participation à au moins deux concours dans l'année, avec le même cheval. Ils viendront de plusieurs départements comme Montélimar ou Bordeaux mais essentiellement du sud de la France. La finale est totalement ouverte car il n'existe pas de cumuls de points.

C'est d'ailleurs le champion régional de Working Horse Cow, Luc Giordano, qui organise ce concours. Cette discipline qui existe depuis 15 ans en France est pour l'heure peu développée.Mais dont le concours devrait être inscrit au rendez-vous annuel d'Equisud.

Pour la première fois à Montpellier, un concours a été organisé par l'AFR en présence de juges internationaux dont le juge italien Otto Defazio membre de l'Association ERCHA.

Différentes classes sont proposées aux cavaliers pour cette discipline western; pour les chevaux novices, les cavaliers amateurs et l'Open notamment pour les professionnels et la classe « bridle » (bride de cheval) pour les pro et les non pro. Cette discipline, contrairement aux autres épreuves, n'est pas chronométrée. « Ce qui est apprécié et noté c'est la qualité d'exécution » précise Julie Giordano membre de l'AFR. La discipline est en deux parties avec dressage au galop, afin de montrer les capacités du cheval à obéir à un certain nombres de manœuvres qui doivent être réalisées, tels que cercles rapides et lents, changements de pied, des arrêts et des spins (pivots rapides et un reculer).

« Une fois que l'on a démontré que le cheval était dressé, on donne une vache au cavalier qui doit la contrôler » explique Julie Giordano.

Une discipline où sont appréciées la qualité d'exécution et la maîtrise de la vache; des qualités que le champion régional saura sans nul doute valoriser ce week-end !