Bon sang ne saurait mentir
dimanche 05 décembre 2004

salon4-arabe-eternity RP
Ph. PSV Jean Morel

Les meilleurs produits d’une vingtaine de pays étaient sous les feux des poursuites du salon de Paris. Beauté, harmonie du modèle, fluidité des allures, sensibilité à fleur de peau, les pur-sangs arabes se sont dévoilés une nouvelle fois sous leurs plus beaux jours.

Dans les quatre catégories à l’affiche, les mâles et femelles de 1 à 3 ans et de 4 ans et plus, il y a une petite baie d’un an qui a littéralement conquis le Jury. Déjà remarquée lors des qualifications, Pianissima de l’élevage Polonais Janow Podlaski State a été élue championne du monde à l’unanimité du jury. Une belle consécration pour cette jolie petite jument.

Chez les seniors, les juges ont été plus partagés, mais c’est Loubna, une grise née en 1997 chez Ariela Arabians (Israël) qui l’emporte devant El Dora de Michalow State Stud (Pologne).

Du côté des mâles Nijem Ibn Eternity, le fils de Eternity Ibn Navarone D décroche le titre mondial tout comme son père. Bon sang ne saurait mentir. Pouratnt ils sont les produits de la réflexion de deux naisseurs différents, le père est né chez Martine et Paul Despeghel Van Hee de Belgique et le fils chez M. Smits toujours en Belgique.

Le Prix Blancpain, du nom du célèbre horloger qui parraine de prestigieuse manière le championnat du monde du pur-sang arabe, a été décerné à l'unanimité à la charmante Pianissima qui de la tête aux sabots n'avait aucun défaut !

Toutes les photos avec www.psvphoto.com et sur le stand PSV à l’entrée du Hall 6